Formule 1

Franz Tost est satisfait de ses pilotes

Si ce n’était pas le cas, il le dirait... c’est aussi simple que ça !

Recherche

Par D. Thys

11 juillet 2012 - 19:14
Franz Tost est satisfait de ses (...)

A la fin de l’année passée, la petite Scuderia Toro Rosso avait remplacé Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari par Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne.

Ces deux-là manquent d’expérience et c’est ce qui explique peut-être qu’ils n’ont marqué que 6 points en 9 Grands Prix alors que le précédent duo de l’équipe italienne avait récolté 17 points durant la période correspondante de 2011. Pourtant, chez Toro Rosso on se dit satisfait. On les a connu bien plus sévère par le passé...

“Je dois dire que ces deux-là sont très compétents et que jusqu’à présent ils ont signé de belles performances,” déclare Franz Tost sur le site officiel de la F1. “Daniel (Ricciardo) a marqué des points lors de sa première course avec nous à Melbourne où il avait terminé à la 9e place et Jean-Eric (Vergne) avait décroché la 8e place à Sepang, ce qui démontre qu’ils ont beaucoup de potentiel. Les progrès qu’ils réalisent sont très prometteur et je dois donc dire que jusqu’à présent nous sommes satisfaits.”

Ont-ils assez d’expérience pour faire évoluer leur monoplace ? “Les deux ont maintenant un peu plus d’expérience, ils connaissent un peu mieux l’équipe, la voiture et les procédures mises en place durant un week-end de Grand Prix. Je suis donc persuadé que nous aurons une bonne seconde moitié de saison, du moins je l’espère,” ajoute le directeur autrichien.

Franz Tost a la réputation d’être une terreur avec les jeunes pilotes. Cette réputation est-elle justifiée ? “Laissez-moi vous dire qu’un pilote passe un mauvais moment avec moi seulement si je remarque qu’il n’est pas concentré et qu’il n’arrive pas à trouver la pédale de droite. C’est aussi simple que ça. Nous faisons de notre mieux et nous travaillons très dur, mais parfois les jeunes pilotes qui arrivent en F1 pensent que le plus gros est fait, mais ce sont des conneries !”

“Lorsque vous arrivez en F1, c’est que vous êtes prêts à travailler très dur. Tout ce que vous avez fait avant, c’est comme l’école maternelle. Lorsque vous êtes en F1, vous devez y penser 365 jours par an et 24 heures sur 24. Si je remarque que l’un de nos pilotes n’agit pas comme ça dès qu’il a de petits problèmes, c’est alors que je lui cause à mon tour des problèmes, car vous êtes un professionnel ou vous ne l’êtes pas. C’est aussi simple que ça,” ajoute Franz Tost.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less