Formule 1

Force India a été vendue pour un peu plus de 100 millions d’euros

FRP révèle quelques chiffres

Recherche

Par Olivier Ferret

4 octobre 2018 - 08:04
Force India a été vendue pour un peu (...)

Peut-être en réponse aux allégations d’Uralkali, les administrateurs judiciaires de Force India (FRP) ont révélé les chiffres derrière la vente de l’équipe à Racing Point Limited, le consortium mené par Lawrence Stroll.

Pour s’offrir Force India, il a fallu payer 102 millions d’euros, assez loin donc ce que souhaitait Vijay Mallya (près de 200 millions). On ne sait pas ce que le père de Nikita Mazepin souhaitait offrir mais la somme est conséquente.

FRP révèle qu’il ne restait même plus 300.000 euros dans les caisses au moment où l’équipe a été placée sous administration, à la fin juillet. Juste avant le paiement des salaires, ce qui n’aurait pas été possible sans une avance sous forme de prêt de 6 millions d’euros de la part de BWT.

FRP a souhaité agir vite puisque 12 millions d’euros de plus auraient dû sortir des caisses en août. Et sans solution rapide, des personnes clé de l’équipe auraient pu partir à la concurrence.

Selon FRP toujours, parmi les 20 contacts intéressés par la vente, seuls 5 ont déposé une proposition formelle. Et seule Racing Point offrait une solution de continuité pour l’équipe comme ses employés. C’est ce qui a légalement forcé FRP à suivre cette voie, même si d’autres offres étaient supérieures mais ne concernait que la structure et les actifs de Force India.

Cette situation a été confortée par le fait que les banques indiennes n’ont pas donné leur accord pour une vente à temps.

FRP admet que la situation n’est pas totalement stabilisée encore, plusieurs procès sont prévus l’année prochaine à l’initiative de certains sponsors ou acheteurs potentiels insatisfaits, ce qui pourrait représenter jusqu’à 30 millions d’euros de dommages et intérêts à payer.

expand_less