Formule 1

Ferrari : nouveau record des arrêts aux stands en moins de 2s !

Elle vole le précédent record à Red Bull

Recherche

Par Olivier Ferret

20 octobre 2013 - 10:45
Ferrari : nouveau record des arrêts (...)

Ca y est ! La barre des deux secondes pour un arrêt aux stands a été enfin franchie. Le record de Red Bull en Malaisie - 2s05 pour changer les 4 roues de Webber - a été battu par Ferrari lors du Grand Prix du Japon. La Scuderia annonce un temps de 1s95 !

"Définitivement, l’arrêt de Fernando Alonso à Suzuka en 1s95 est un temps excellent," se réjouit Diego Ioverno, responsable des opérations piste de Ferrari. "Faire 10 arrêts de suite en moins de 2s5 vaut plus en termes de constance mais quand la saison est difficile comme elle l’est pour nous, des résultats comme ceux-là aident à garder le moral dans l’équipe."

Un arrêt aux stands est tellement rapide de nos jours que l’on n’imagine pas toute la complexité d’un balai qui doit être synchronisé au centième de seconde.

"Le plus important c’est de pouvoir répéter tout cela à un très haut niveau. Faire le record c’est plaisant, bien entendu, mais nous préférons avoir la constance dans la rapidité," continue Ioverno. "Il faut considérer les mécaniciens comme des gardiens de but : tout arrêter, sans erreur, c’est la norme, mais une petite erreur qui vous coûte un but ou dans notre cas une place en piste, et vous êtes dans l’oeil du cyclone."

Ferrari a de bonnes statistiques en la matière. "Heureusement pour nous, cette année, tout se passe bien : sur 15 courses, nous avons été en moyenne les plus rapides sur plus de la moitié d’entre elles."

Cela n’a pas toujours été le cas, rappelle Ioverno. "Dans la première partie de 2011 nous n’étions pas très bons mais nous sommes restés avec le même groupe. Il a pris de la maturité, de l’expérience pendant que les ingénieurs simplifiaient ou amélioraient certaines choses comme, notamment, l’écrou de roue solidaire de la jante apparu en 2012."

"En 2011, un bon arrêt était sous les 3s5, un exceptionnel sous les 3s. En 2012 la moyenne est descendue à 2s8, un exceptionnel en 2s4. Aujourd’hui notre moyenne est à 2s48. Cependant nous arrivons à une limite. Le temps exceptionnel de 1s95 signé à Suzuka ne sera pas facile à battre avec des règles qui ne changent pas."

expand_less