Formule 1

Ferrari ne voulait pas ternir le titre de Vettel

Domenicali s’explique

Recherche

Par Olivier Ferret

30 novembre 2012 - 18:56
Ferrari ne voulait pas ternir le (...)

Lors d’une conférence de presse donnée aujourd’hui à Madrid, Stefano Domenicali a bien sûr été interrogé sur la controverse qui a entouré pendant quelques jours le dépassement de Vettel sur Vergne au Brésil. Ferrari a demandé des explications à la FIA mais le but, selon l’Italien, n’était pas de ternir le titre de Vettel.

"Je pense que c’était de notre devoir d’être sûr que le championnat se finisse de la meilleure façon, dans l’intérêt du championnat, de notre équipe et de nos pilotes. C’était donc notre devoir de demander une clarification à la FIA pour comprendre cette vidéo qui circulait sur le web, sans essayer de diminuer la victoire du pilote qui a gagné le titre. Notre approche était d’avoir la clarté sur cette vidéo, rien de plus," explique Domenicali.

"Je pense que notre approche a donc été très rationnelle et très correcte, pour être sûr de bien comprendre. Nous avons eu la clarification de la FIA, nous avons pris note de leur position," ajoute-t-il.

Ferrari n’agira pas différemment dans le futur. Il y a des règles et elles doivent être respectées même si ce n’est pas toujours évident.

"Il y a eu beaucoup de polémiques en F1, pas seulement cette année mais aussi dans le passé. Cela fait partie de la F1 mais pas seulement. Si en tant que sportifs nous ne suivons pas le principe que la FIA doit faire respecter les règles, ou que nous n’y croyons pas, alors il faut faire un autre boulot. Quand on parle de règles, on parle toujours de limite et parfois elle est fine et difficile. Ce que je peux garantir c’est que nous ferons toujours en sorte que nos droits soient totalement protégés."

Cet épisode maintenant mis derrière, Domenicali pense au futur.

"Il n’y a plus rien à dire là-dessus si ce n’est que nous regardons vers l’avant. Ce genre de choses nous motive encore plus à nous projeter au début de saison. Je crois que Fernando méritait ce titre, nous devons donc être sûrs de faire en sorte qu’il l’aura l’an prochain."

expand_less