Formule 1

Ferrari est encore loin de Mercedes à Suzuka

La pole n’est toutefois pas encore exclue

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 octobre 2018 - 10:23
Ferrari est encore loin de Mercedes (...)

Sebastian Vettel n’était pas des plus optimistes après les essais libres du Grand Prix du Japon, alors que les Mercedes ont semblé nettement supérieures à sa Ferrari. L’Allemand a toutefois demandé à son équipe de ne pas réagir trop impulsivement à ces données et souhaite une attaque mesurée.

"Si nous attaquons, nous essayons toujours d’être raisonnables" lance l’Allemand. "Je pense que ce sera une longue course. Aujourd’hui, je pense que tous les deux, nous avons un peu trop glissé, ce qui a un peu plus endommagé les pneus que les autres, mais je pense que dans l’ensemble, tout s’est bien passé."

"Ce fut un vendredi sans encombre, sans interruption, sans problème avec la voiture ou quoi que ce soit d’autre. Je pense qu’on va pouvoir se concentrer sur notre travail et maintenant on essaie d’extraire tout ce que peut nous donner la voiture pour demain."

Vettel ne sait pas s’il pourra revenir au niveau de la Mercede de son rival avant les qualifications : "Nous savons que nous n’avons pas pu nous mettre au niveau aujourd’hui. Nous savons ce que la voiture peut faire et nous devons nous concentrer là-dessus en essayant de tout mettre en œuvre pour nous mettre dans la meilleure position possible. Si on peut s’emparer de la pole demain, c’est génial, mais sinon, on devra être juste derrière et voir ce qui se passe."

Kimi Räikkönen était encore plus loin, à plus d’une seconde de Lewis Hamilton, mais le Finlandais ne s’inquiète pas : "C’était un vendredi normal, j’essayais juste de trouver un meilleur set-up au fil du temps. Je pense qu’en fin de compte, c’était certainement mieux, mais il reste du travail. Il y a certainement des choses à améliorer, comme toujours. Ce n’était pas un vendredi facile, mais c’est comme ça parfois. Nous allons faire de notre mieux."

expand_less