Formule 1

FIA : Zone revue pour l’aileron arrière pour la Malaisie et la Chine

700 mètres au lieu de 600

Recherche

Par Olivier Ferret

29 mars 2011 - 12:08
FIA : Zone revue pour l'aileron (...)

La FIA devrait étendre dès le Grand Prix de Malaisie la zone d’activation de l’aileron arrière ajustable. A Melbourne, elle est passée de 600 à 867 mètres (la totalité de la ligne droite) au dernier moment et cela n’était pas encore suffisant. Il faut dire que le virage rapide précédant la ligne droite n’aidait pas les voitures à être assez proches pour une utilisation optimum de ce système.

A Sepang, la zone de d’activation devrait être placée sur la ligne droite de départ et non sur la ligne droite de retour, la FIA estimant qu’il y a déjà de nombreux dépassements à cet endroit. Ce sera exactement la même chose pour la Chine, la longue ligne droite du retour étant elle aussi déjà assez propice aux dépassements.

Concernant la longueur de la zone, le mystère plane encore mais une tentative pourrait être faite avec 700 mètres en Malaisie, ce qui devrait être suffisant étant donné que les pilotes se relancent après un virage lent en épingle avant d’arriver dans la zone d’utilisation.

"Avec toutes les équipes, on pensait que 600 mètres avant le point de freinage seraient assez, selon les simulations et nos tests à Barcelone. Nous ne voulions pas que ce système soit actif par défaut sur toute une ligne droite car, selon sa longueur, l’action de l’aileron ne serait pas la même," explique Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA.

Whiting confirme aussi que la FIA pourrait ajouter plusieurs zones d’utilisation de l’aileron sur certains circuits. "C’est certainement une chose que nous considérons, mais multiplier les zones, les points de détection, n’est pas facile. Il faut d’abord être sûr que tout fonctionne et si c’est prometteur il n’y a pas de raison de se passer de cette opportunité."

Le système de contrôle pourrait lui aussi évoluer. "On veut arriver à un système basé sur GPS, qui nous donnerait bien plus de possibilité de surveiller les écarts, sans passer par des boucles de contrôle au sol. On étudie aussi d’autres possibilités, mais avant de courir, il faut apprendre à marcher."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less