Formule 1

Exclu. Vergne : Finir la saison chez Toro Rosso ? ‘C’est quelque chose que je ferais’

JEV a gardé d’excellentes relations au sein de Toro Rosso

Recherche

Par A. Combralier

14 juin 2018 - 15:59
Exclu. Vergne : Finir la saison (...)

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs de remplacement entourant Brendon Hartley se multiplient. Le pilote néo-zélandais pourrait être débarqué de Toro Rosso en cours de saison, peut-être pour être remplacé par Lando Norris – si McLaren consent à prêter son jeune talent.

Les rumeurs autour de Lando Norris ont donc pris de l’ampleur… mais Jean-Eric Vergne, que nous avons rencontré, lors d’une interview exclusive pour Nextgen-Auto.com, dans le paddock du Mans – il court en LMP2 cette semaine – a entendu aussi d’autres rumeurs… qui le concernent plus personnellement.

« J’ai même entendu la rumeur de mon nom à Monaco [pour remplacer Brendon Hartley] ! Je suis arrivé dans le garage Toro Rosso à Monaco, je connais les mécanos, c’est des copains, ils m’ont dit, tiens, ta combi est là, on va faire ton baquet [sourire]. »

« Finir la saison chez Toro Rosso ? C’est quelque chose que je ferais. Je ne parle pas d’un contrat, je parle de finir la saison après New York [le dernier E-Prix]. J’ai beaucoup appris depuis que j’ai quitté la F1. J’ai aussi roulé dans de grosses voitures, avec beaucoup d’aérodynamique. L’expérience est telle que je suis sûr que je pourrais ramener des points à l’équipe. »

« Quand je suis parti de Red Bull, on me disait ‘Si Sebastian Vettel part, tu seras le prochain sur la liste’. Et quand je me réveille au Japon, j’apprends que ce serait Daniil Kvyat alors que j’étais plus rapide que chez lui. Tout le monde chez Toro Rosso pensait que j’allais rester, et finalement non, ils ont ramené Carlos Sainz. Quand Helmut Marko prend une décision, il ne peut pas revenir en arrière. »

« J’ai dit avant dans une interview, qui avait été mal interprétée, que ça m’aurait soi-disant gêné que Brendon Hartley revienne en F1. Je n’ai pas du tout été gêné, car c’est un excellent gars, un excellent pilote, et quand on te propose d’aller en F1 tu y vas. »

« Cependant la décision de Red Bull m’a plus surpris. Mais Helmut Marko ne revient pas sur ses décisions… Brendon Hartley s’était quand même fait virer du Red Bull Junior Team, et je l’avais remplacé. C’est parfois plus difficile à comprendre. Ils sont un peu revenus sur leur décision… »

Quoiqu’il semble plutôt interloqué par la politique de jeunes pilotes de Toro Rosso, Jean-Eric Vergne se dit ravi – et absolument pas aigri – par les performances actuelles de Pierre Gasly ou de Daniel Ricciardo.

« Je suis content pour Pierre [Gasly], pour Brendon Hartley, pour Daniel Ricciardo, je ne suis pas du tout aigri. J’ai encore moins de regrets. »

expand_less