Formule 1

Ericsson veut apporter des modifications au DRS sur la Sauber

Son mode d’activation, et sa désactivation automatique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 juillet 2018 - 13:10
Ericsson veut apporter des modifications

Marcus Ericsson est sorti de piste à très haute vitesse à Silverstone, après avoir passé le premier virage avec le DRS ouvert. Le pilote suédois s’est exprimé sur le sujet et admet qu’il aimerait des changements sur la manière dont s’opère le système dans la Sauber.

"Dans cette zone de DRS, en course, on voulait le désactiver le plus tard possible et le réactiver le plus tôt possible, afin de rester aussi proche que possible" explique le Suédois. "Je n’étais pas certain, après l’incident, si c’était une casse ou non, mais nous avons regardé les données et il semble que j’ai glissé, car j’ai le bouton derrière le volant et la piste était bosselée, en plus du fait que je suis passé sur le vibreur."

Il assure ne pas avoir tenté de prendre le virage avec le DRS activé : "Nous pensions que ce n’était pas possible et maintenant que je l’ai essayé, on sait que ça ne fonctionnait pas."

Ericsson pense qu’il faut réfléchir à un changement sur le volant, comme certaines équipes pour lesquelles le bouton d’activation du DRS est situé à l’avant du volant : "Il faut peut-être voir, sur certaines pistes, pour avoir un bouton plus gros ou faire en sorte que ça n’arrive pas de nouveau. J’ai pris le virage avec le DRS ouvert et je suis devenu un passager car la voiture perd l’équilibre. C’est ce qu’il s’est passé."

La Sauber n’était pas non plus capable de prendre le virage à fond avec le DRS fermé, dans le trafic : "Il fallait soulager un peu l’accélérateur. C’est à voir aussi pourquoi le DRS ne s’est pas fermé quand j’ai relâché la pédale, parce qu’il est resté ouvert. Il faut peut-être régler des paliers ou quelque chose comme ça quand on relâche afin qu’il se ferme automatiquement du moment où l’on relâche."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less