Entretien avec Jenson Button

Il fait le bilan de son Grand Prix d’Australie

Recherche

Par

30 mars 2011 - 15:50
Entretien avec Jenson Button

Jenson Button a pris la sixième place du Grand Prix d’Australie, après une belle bagarre avec Felipe Massa en début de course et un drive-through pour avoir doublé le Brésilien en ayant coupé un virage et ne lui avoir pas rendu la place.

Pour le pilote McLaren, le bilan est plutôt positif…

Peut-on parler d’une course mitigée ?

« Assurément. D’un côté, je suis déçu de n’avoir terminé que sixième parce que je sais que notre voiture valait mieux que ça dimanche, mais, de l’autre côté, je suis vraiment encouragé par ce que nous avons réussi à faire en seulement deux semaines. Me retrouver ici, déçu d’une sixième place obtenue malgré un drive-through, montre bien à quel point nous sommes contents de nos progrès. »

Votre course a été compromise par cette pénalité mais, à part ça, votre performance a été solide…

« Je pense avoir eu une bonne course. Comme vous l’avez dit, j’ai perdu environ 25 secondes avec la pénalité, mais la voiture ne m’a jamais donné de mauvaises impressions. C’est la chose la plus encourageante.
Au départ de la course, je me suis retrouvé coincé derrière Massa et, même quand j’étais dans l’aspiration, je pouvais juste garder la voiture derrière lui. Notre voiture était incroyablement bonne dans les virages. Il louvoyait un peu pour essayer de me garder derrière – dans l’ensemble, il a bien défendu, mais c’était un peu frustrant parce que je savais que j’étais plus rapide que lui. »

Vous avez déclaré dimanche que les modifications apportées avaient dépassé vos attentes – pouvez-vous expliquer ce que vous entendiez par là ?

« Nous sommes arrivés avec de nouveaux échappements, beaucoup plus simples que ceux avec lesquels nous avons roulé en essais, et nous avions également un fond plat et un aileron avant modifiés. L’appui supplémentaire signifie que vous pouvez freiner plus tard, tourner plus rapidement et remettre les gaz plus tôt. Ca vous apporte également plus de confiance pour pousser un peu plus la voiture. L’appui est l’ingrédient magique, et les gars à l’usine, ainsi que ceux présents sur le circuit, nous ont vraiment apporté ça ce weekend. »

Melbourne ne donne pas toujours une idée très juste du rythme de chacun, mais ce weekend vous a-t-il donné quelques indications ?

« Les Red Bull sont clairement rapides – la pole de Sebastian en est la preuve. En rythme de course, il semblerait que nous soyons plus proches que nous ne l’étions l’année dernière à la même époque. Vous pourriez me répondre que Red Bull n’utilisait pas le KERS, qui apporte quelques dixièmes supplémentaires, mais je ne pense pas que c’était aussi important que nous aurions pu le croire samedi soir. Nous sommes assurément dans la course. Je pense que la voiture a une vaste marge de progression. Dimanche, nous avons bouclé la distance d’une course avec la voiture pour la première fois, ça vous donne une idée de la marge que nous avons.
Je pense que Ferrari sera très forte aussi. Ils ont bien attaqué le weekend, mais ont ensuite perdu un peu de terrain samedi et dimanche. Leur rythme de course était bon alors je pense qu’ils ne peuvent être que plus forts sur les deux prochaines courses.
Dans l’ensemble, il semble que nous soyons partis pour une prolongation de la bagarre entre les trois équipes qui étaient aux avant-postes l’année dernière. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos