Formule 1

Entretien avec James Allison, nouveau directeur technique de la FOTA

En parallèle de son rôle chez LRGP

Recherche

Par Olivier Ferret

19 juillet 2011 - 10:18
Entretien avec James Allison, (...)

James, quel est votre sentiment après avoir été élu à l’unanimité Président du Groupe de Travail Technique de la FOTA ?

JA : C’est plutôt impressionnant. Mes prédécesseurs à ce poste ont établi des standards élevés et il est important d’accomplir cette tâche correctement.

Quel sera votre rôle ?

JA : Le Groupe de Travail Technique utilise la compétence technique des teams pour contribuer à l’avenir de la F1, sur le moyen et le long terme. En tant que président, mon job est de diriger les réunions du Groupe de façon bien organisée. J’espère aussi poursuivre le travail de mes prédécesseurs en oeuvrant pour une relation constructive avec l’organisme qui fait les règlements techniques de la F1, le Groupe de Travail Technique de la FIA.

Comment allez-vous gérer cela en parallèle à votre principale activité de Directeur Technique de LRGP ?

JA : La FOTA est une organisation qui essaie toujours d’agir de manière constructive dans l’intérêt du sport. Participer à ses actions prend un peu de temps et d’énergie, mais tout le monde est d’accord pour dire que cet engagement en vaut la peine. Aussi, accepter cette fonction ne change pas énormément le niveau d’implication requis. Tous les directeurs techniques font partie du Groupe de Travail Technique de la FOTA. Nous devons tous trouver le temps pour préparer les réunions et y assister. Au cours des meetings, c’est d’ailleurs une habitude pour les directeurs techniques d’être volontaire pour prendre sur leur temps libre ou de se servir des moyens de leur équipe pour réaliser une étude technique. Ce travail est partagé équitablement, mais en tant que président, j’ai l’avantage d’être aidé pour la préparation des réunions par le très efficace secrétaire de la FOTA, Simone Perillo.

Source Lotus Renault GP

expand_less