Formule 1

Ecclestone peut exiger une 3ème voiture si nécessaire

C’est dans le contrat des équipes

Recherche

Par Olivier Ferret

26 octobre 2014 - 10:08
Ecclestone peut exiger une 3ème (...)

Nous n’aurons que 18 voitures sur la grille de départ à Austin et Interlagos, avec l’absence de Caterham et Marussia, deux équipes placées ou bientôt placées sous administration judiciaire en Grande-Bretagne.

En attendant que leurs problèmes se résolvent éventuellement, Ecclestone les a autorisé à manquer ces deux courses, ce qui le met tout de même en position délicate : par contrat il se doit de fournir un plateau d’au moins 20 voitures aux organisateurs des Grands Prix.

Le grand argentier de la F1 a révélé avoir des contrats spécifiques avec chaque équipe de F1 pour fournir une 3ème voiture à une équipe en difficulté afin que la grille soit au moins maintenue à 20 voitures.

"Les équipes doivent pouvoir fournir une 3ème voiture à quelqu’un d’autre si nécessaire. C’est écrit. Par exemple, si Sauber venait à disparaitre, une équipe comme Ferrari par exemple pourrait faire un accord avec eux. Ferrari pourrait leur fournir une voiture, tout ce qui va avec pour la faire rouler et elle pourrait imposer d’ajouter ses sponsors à ceux de Sauber et aussi choisir son pilote."

"Si Red Bull décide de donner une voiture à Caterham, par exemple, cela pourrait résoudre leur problème," ajoute-t-il.

Pire, si la F1 venait à descendre en dessous des 16 voitures lors d’un Grand Prix, elle pourrait perdre l’intégralité des droits reçus de la part d’un organisateur. Avec une grille de 20 voitures, Ecclestone aurait ainsi une marge... et il pourrait bien en avoir besoin si Sauber venait effectivement à disparaitre au cours de l’hiver !

Mais il n’y aura pas de 3ème voiture aux USA et au Brésil.

"Nous n’avons pas besoin de l’introduire à cette étape car le contrat qui lie les équipes à la F1 les autorise à manquer quelques courses (3 en fait). Les équipes perdent évidemment l’argent qui va avec la course mais elles ne perdent pas leur position au championnat."

"Pour Marussia, je ne sais pas s’ils vont arriver à se sauver. Mais cela aurait été mieux s’ils n’avaient pas eu à se placer sous administration judiciaire," conclut Ecclestone.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less