Formule 1

Domenicali livre sa méthode pour gérer Alonso et Raikkonen

On la connaissait déjà ?

Recherche

Par Olivier Ferret

12 septembre 2013 - 09:05
Domenicali livre sa méthode pour (...)

Stefano Domenicali est attendu au tournant en 2014 : annoncer un duo Alonso - Raikkonen impressionne sur le papier, mais dans les faits il faudra gérer ces deux pilotes très forts qui voudront tirer chacun la couverture à soi.

Quelle va être la méthode Domenicali ?

"Rien ne va changer dans la façon dont l’équipe est gérée. Depuis nos débuts en F1, nos pilotes ont toujours commencé une saison sur un pied d’égalité. Ça a toujours été comme ça et ça le sera toujours. Puis, au cours de la saison, si la situation est telle qu’un pilote peut aider l’autre à marquer plus de points, il est logique et juste que l’un se mette au service de l’autre. C’est déjà arrivé dans le passé et ça se reproduira dans l’avenir, comme tous les pilotes qui ont conduit une Ferrari l’ont démontré."

L’Italien s’appuie sur l’histoire de Ferrari.

"Cela s’est produit à l’époque de Fangio et Collins et plus récemment avec Salo et Irvine, lorsque le Finlandais a renoncé à sa seule chance de victoire en Formule 1 pour aider son coéquipier. Raikkonen a été aidé par Massa, avant de rendre la pareille à Alonso."

Pour la grande majorité du paddock, la paire choisie par la Scuderia pour les deux années à venir sera de loin la plus forte du plateau. Est-ce une Dream Team ?

"Une Dream Team ? Je n’ai pas pour habitude de rêver les yeux ouverts, car ce n’est pas dans ma nature de le faire. Je dirais seulement que la combinaison de Fernando et Kimi est la meilleure qu’on puisse avoir aujourd’hui en Formule 1, en ​​termes de talent, d’expérience, d’esprit de compétition et de capacité à pousser le développement de la voiture."

L’autre vision c’est celle de deux coqs lâchés dans un même poulailler...

"Cette notion me rappelle ce qui se dit en foot lorsqu’on a trop d’attaquants dans la même équipe. Alors pour tous ceux qui pensent que le choix de Kimi est en quelque sorte un choix anti-Alonso, je peux les rassurer : chez Ferrari, tout le monde sait que les intérêts de l’équipe passent en premier et ensuite seulement ceux du pilote. Fernando est un atout majeur pour notre équipe et il le sera pour longtemps. Je suis sûr qu’il est le premier à être heureux de ce choix qui a été fait pour renforcer notre groupe, parce qu’il est trop intelligent pour ne pas comprendre qu’une équipe plus forte ne peut être qu’un avantage."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less