Formule 1

Domenicali est triste de voir Alonso partir

Il regrette une collaboration non fructueuse chez Ferrari

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 octobre 2018 - 15:51
Domenicali est triste de voir (...)

A l’approche de la fin de carrière de Fernando Alonso (à gauche sur la photo), les hommages à la carrière de l’Espagnol se multiplient, notamment celui de Stefano Domenicali (à droite), son patron lorsqu’il a débuté chez Ferrari. L’Italien regrette le départ de son ancien pilote et estime que les tensions nées au sein de la Scuderia étaient de la faute de Ferrari.

"C’est dommage d’entendre qu’Alonso prenne sa retraite de la Formule 1, ce sera une grande perte" regrette Domenicali. "Je considère Fernando comme un pilote incroyable. Il était très bon avec l’équipe, il voulait garder tout le monde de son côté. N’oubliez pas qu’Alonso est un Latin et qu’il y a un tempérament difficile à contrôler. Mais je n’ai jamais eu de soucis."

"Il y a eu des moments difficiles car lorsque vous êtes dans une équipe pour gagner et que vous n’avez pas la meilleure voiture... Cet élément n’est jamais pris pour acquis, les meilleurs pilotes doivent avoir les meilleures voitures. Il est donc naturel que des tensions se développent s’il manque de la performance."

Selon lui, c’est ce qu’une équipe risque en recrutant un pilote aux ambitions décuplées : "C’est la nature de l’approche d’un pilote, d’un champion. Je pense que Fernando est un pilote capable de faire une grande différence."

expand_less