Formule 1

Domenicali : Alonso méritait mieux

L’Espagnol ne sera pas au Gala de la FIA

Recherche

Par

28 novembre 2011 - 12:15
Domenicali : Alonso méritait mieux

A l’arrivée du Grand Prix du Brésil, hier, à Interlagos, Stefano Domenicali n’avait pas de quoi faire la tête des bons jours. En échouant au pied du podium alors que Mark Webber remportait la course, le pilote Ferrari s’est fait éjecté pour un point du top 3 au championnat pilotes.

« Nous avions espéré terminer la saison avec au moins un podium même si nous savions que ce serait très difficile étant donné la qualité de l’adversaire que nous avions devant nous après les qualifications », a déclaré le patron de la Scuderia Ferrari. « Fernando (Alonso) n’a pu accomplir notre souhait, il s’est battu jusqu’au bout mais, il a du se contenter de regarder le podium qui, avec la victoire de Webber, signifie qu’il ne sera pas en Inde pour le Gala de la FIA avec les trois premiers au classement pilotes. C’est vraiment dommage car, étant donné la manière dont il a piloté cette année – il a même marqué plus de points qu’en 2010 -, il aurait certainement mérité mieux ».

« Felipe (Massa) a été contraint d’adopter une stratégie plus lente sur le papier mais, il a fait une bonne course et aurait surement terminé au cinquième rang même sans l’abandon de la seconde McLaren (Hamilton, ndlr) », a poursuivi Domenicali. « Maintenant, nous pouvons définitivement enterrer cette année où notre performance était insuffisante et ne penser qu’à la saison prochaine. Une fois encore, nous félicitons ceux qui ont fait un meilleur travail que nous et nous sommes impatients de les affronter de nouveau l’an prochain car nous essayerons d’être les meilleurs du lot ».

L’Italien s’attend d’ailleurs à vivre un hiver placé sous le signe du travail. « C’est notre objectif et nous n’avons pas l’intention de le cacher. Nous avons des dures semaines de travail qui nous attendent et nous commencerons à voir les fruits de notre labeur en février quand il sera temps de démarrer à nouveau les moteurs. Enfin, permettez moi de dire que je suis heureux d’entendre que Lewis (Hamilton) est venu voir Felipe (Massa) durant sa rencontre avec la presse et que ça a mis un terme à tous leurs récents malentendus ».

Concernant la course d’hier, Pat Fry, le directeur technique de la Scuderia Ferrari, a révélé une information concernant la monoplace – ou plutôt les gommes – de Felipe Massa. « Nous avons eu une mauvaise surprise durant la nuit (de samedi à dimanche) lorsque nous avons découvert que le pneu arrière droit du premier train de tendres utilisé par Felipe en qualifications avait une crevaison. Ce qui voulait dire que nous devions exécuter une stratégie à deux arrêts alors que nous savions que ça allait le pénaliser en termes de performances par rapport à une stratégie à trois arrêts ».

expand_less