Formule 1

Diffuseurs soufflés : Renault soulève un problème de fiabilité

Une des raisons du retard de la mise en application

Recherche

Par Olivier Ferret

29 mai 2011 - 09:09
Diffuseurs soufflés : Renault soulève un

Pourquoi la FIA n’a-t-elle pas banni directement le soufflage des gaz d’échappement dans les diffuseurs au freinage, après avoir envoyé sa directive technique n°15 aux équipes avant le Grand Prix d’Espagne ? Hormis un problème d’équilibre des châssis à revoir pour la majorité des équipes, il apparait aujourd’hui que Renault, le motoriste qui maitrise le mieux cette technique, a mis en avant un problème de fiabilité potentiel.

Adrian Newey a expliqué à Monaco que le moteur Renault, dont sa Red Bull RB7 bénéficie, utilise aussi le soufflage des gaz au freinage pour faire passer de l’air frais dans le moteur et permettre ainsi le refroidissement des soupapes d’échappement.

Bannir cette cartographie spéciale qui entre en application au lever de pied du pilote soulèverait donc un problème de fiabilité pour Renault. "Pour eux, changer cela pourrait se révéler être un vrai problème parce que le moteur n’a pas prouvé qu’il pourrait rester fiable si l’accélérateur restait fermé au freinage. Les papillons restent totalement ouverts quand le pilote n’accélère plus pour refroidir les soupapes d’échappement."

Qu’en pense-t-on chez la concurrence ? Martin Whitmarsh chez McLaren croit en la bonne foi de Renault d’avoir voulu repousser ce bannissement de quelques courses. "Ils ont été les pionniers dans cette technique, on se doit les croire."

Tous les acteurs concernés se réuniront le 16 juin, lors d’une réunion du groupe de travail technique avec Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, pour voir comment mettre en place cette fameuse directive technique n°15.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less