Formule 1

Diffuseurs : les équipes motorisées par Renault vont souffrir

Ferrari et Mercedes un peu moins ?

Recherche

Par Olivier Ferret

7 juin 2011 - 18:16
Diffuseurs : les équipes motorisées (...)

La domination de Red Bull pourrait bien subir un coup d’arrêt si les diffuseurs soufflés lors des phases de freinage sont bien interdits par la FIA après le Grand Prix du Canada. La réunion du groupe de travail technique est prévue pour le 16 juin.

Tout se joue sur les cartographies moteur, permettant au moteur V8 Renault de rester accélérateur grand ouvert et de continuer à souffler des gaz et donc à procurer de l’appui lors des phases de décélération.

Selon les premières estimations ce sont près de huit dixièmes au tour qui pourraient être perdus pour Red Bull et quatre ou cinq pour les équipes motorisées par Ferrari ou Mercedes. De quoi resserrer la hiérarchie.

L’équipe la plus pénalisée pourrait être Lotus Renault GP puisqu’elle utilise le soufflage sous l’intégralité de son fond plat, avec des échappements débouchant à l’avant, devant les pontons.

Mercedes admet que l’argument de la fiabilité mis en avant par Renault est légitime, ce qui a permis de repousser l’interdiction pour au moins quelques courses. "Nous avons essayé des cartographies pour souffler autant qu’eux. Malheureusement on a perdu beaucoup de moteurs sur nos bancs d’essais," confirme Norbert Haug.

Chez Ferrari on a aussi mis en avant l’argument de la fiabilité : ouvrir les soupapes permet de refroidir les soupapes comme chez Renault mais aussi de réduire la pression dans le bloc moteur.

D’après nos sources, les motoristes - constructeurs vont tenter d’obtenir un délai jusque 2012 pour bannir le soufflage des gaz lors du freinage. Ce qui n’est pas la vision de Cosworth. Reste que modifier les cartographies moteur aussi profondément en cours de saison semble beaucoup trop risqué pour la fiabilité, d’autant plus que le V8 Renault a été conçu dans cette optique.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less