Formule 1

Des hauts et des bas, Liuzzi résume sa saison 2010

L’Italien fait le bilan

Recherche

Par Franck D.

25 novembre 2010 - 13:54
Des hauts et des bas, Liuzzi résume (...)

Vitantonio Liuzzi a fait une saison assez solide avec Force India, lorsqu’il n’a pas été frappé par la malchance. L’Italien a subi notamment plusieurs collisions aux départs, dont il n’était pas responsable. Il a fini six fois dans les points contre neuf pour son équipier. L’heure est venue de faire un petit bilan avec celui qui n’est pas encore à 100% sûr de rester au sein de l’équipe indienne en 2011.

Cela a été une longue saison riche en évènements pour vous et Force India. Comment la résumeriez-vous ?

Il y a eu beaucoup de hauts et de bas cette année. On est parti vraiment très fort et c’est dommage d’avoir perdu des points au milieu de la saison, là où je pense que la voiture était à son meilleur. Peut-être que les gens attendaient de nous de créer à nouveau la surprise à Spa ou Monza comme l’an passé mais nous avions bien conscience que les autres équipes ne s’étaient pas endormies. On était à peu près au même niveau sur tous les circuits mais le développement du F-duct et son arrivée en course ne nous a pas aidé. Tout le monde était rapide en ligne droite, on a donc perdu un de nos avantages de l’année passée. On est toutefois restés très motivés et on a gardé des objectifs élevés. Je pense qu’au final on a fait une très bonne saison et j’en suis fier. Personne ne s’attendait à ce qu’on lutte pour la sixième place au championnat.

Est-ce que les autres équipes ont mieux développé leurs voitures tout au long de l’année ?

On a développé du mieux que l’on pouvait. On a fait beaucoup de progrès mais les gens oublient que nous sommes une équipe avec 280 personnes seulement et qu’au début de la saison on se battait contre Renault et Mercedes GP, des équipes qui ont été championnes du monde et avec beaucoup plus d’argent. On a tout fait parfaitement, on a continué à progresser mais les autres ont fait de plus gros pas en avant. C’est dommage d’avoir perdu la sixième place juste à la fin de la saison.

En 2009 il y a eu des évolutions majeures sur la voiture qui ont fait la différence. Est-ce que ce genre de progrès vous a manqué cette année ?

Déjà on a commencé l’année avec une bonne voiture. Et nous avons eu des évolutions, presque à chaque course. Mais quand vous êtes si loin, comme en 2009, il est plus facile de créer des pièces qui permettent de trouver beaucoup plus de temps au tour. Quand vous êtes plus proches de la tête, cela devient plus dur. Je pense qu’il y a une explication à tout dans notre saison. Cela reste réellement une très bonne saison pour Force India et nous devons en être fiers.

Quels ont été vos moment forts de l’année ?

La Corée, le Canada, Monaco, voila mes moments forts. En Australie cela a aussi été une bonne course, un peu folle ! A Spa, même si le résultat final n’était pas celui attendu, on a fait une bonne course et on s’est bien battu. Je pense que nous avons eu quelques occasions où on pouvait se battre avec les meilleures équipes. Lors de certaines courses on s’est battu contre les Red Bull, Alonso, Massa. Ça ce sont les moments forts. Pour les autres courses je n’ai rien à regretter parce qu’il y avait toujours une raison pour laquelle ça n’a pas marché.

Vous avez mentionné le Canada. Vous vous étiez qualifié en 5ème place là-bas...

Montréal aurait pu être ma meilleure course de l’année car on a montré qu’on était ultra-performants sur ce circuit en conditions sèches. On est parti en 5ème place et on a montré un bon rythme en course. Malheureusement Massa a fait un écart au départ (Liuzzi est reparti dernier après avoir été envoyé en tête-à-queue). C’est dommage d’avoir été impliqué dans une action que je n’ai pas créée et cela a certainement détruit une possibilité de changer ma saison parce que je suis presque certain que j’aurais pu terminer dans le top 4. On n’a pas obtenu ce qu’on méritait sur cette course. Il y a eu beaucoup de choses dans d’autres courses contre nous mais comme je l’ai dit, je ne regrette rien de cette année. Je pense avoir démontré que lorsque la voiture est à 100%, je suis aussi là à 100%, prêt pour une bonne performance.

expand_less