Formule 1

Déception chez McLaren, mais pas d’inquiétude sérieuse

Langue de bois ou réel espoir ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 février 2017 - 21:30
Déception chez McLaren, mais pas (...)

Alors que la collaboration entre McLaren et Honda entame sa troisième année, les problèmes rencontrés en 2015 et 2016 semblent toujours d’actualité malgré un moteur renouvelé à 90% et une voiture entièrement nouvelle. Deux problèmes moteur ont déjà émaillé les deux premières journées d’essais de l’équipe et des rumeurs plus alarmistes commencent à poindre.

"C’est dommage que nous n’ayons pas pu optimiser notre temps en piste aujourd’hui à cause du problème sur le moteur mais c’est encourageant que l’équipe ait pu remplacer le moteur assez rapidement pour nous permettre de repartir en fin d’après-midi" explique un Eric Boullier réservé.

"Quand on dessine une nouvelle voiture et un nouveau moteur sous un nouveau règlement, il est possible de rencontrer des problèmes que l’on n’a pas vu venir durant le processus de création. C’est évidemment malheureux mais le plus important est d’apprendre de ces problèmes et il y a déjà beaucoup de travail de la part de Honda pour identifier les problèmes et les corriger aussi vite que possible".

Avant de conclure en omettant de souligner le cas unique dans lequel se retrouve McLaren : "Les essais sont faits pour ça, pour tester les nouveaux composants avant le début de la saison. Nous continuerons selon notre programme demain avec Fernando et nous ferons en sorte de tirer le maximum de notre roulage".

Du côté de chez Honda, on essaie de minimiser également la perte de temps et les problèmes, et les problèmes ne semblent pas être source d’inquiétude.

"Après avoir parcouru 29 tours, nous avons perdu la puissance du moteur" explique Yusuke Hasegawa. "Notre priorité était de minimiser la perte de temps en piste et de continuer notre programme d’essais, donc nous avons décidé de le changer. Nous savons qu’il s’agit d’un problème mécanique et que nous ne réutiliserons pas le moteur pour ces essais mais nous devrons encore enquêter sur la cause du problème".

"Stoffel a pu reprendre la piste en fin d’après-midi et nous avons poursuivi notre programme. C’est bien sûr décevant de rencontrer des problèmes comme aujourd’hui mais nous allons continuer à travailler dur pour faire les progrès nécessaires avant que Fernando ne reprenne le volant".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less