Formule 1

De multiples discussions à prévoir pour Max Verstappen

"Il est jeune et en tirera inévitablement des leçons"

Recherche

Par

30 août 2016 - 12:19
De multiples discussions à prévoir (...)

Après les manœuvres - litigieuses selon certains, légales selon d’autres - de Max Verstappen à Spa-Francorchamps ce dimanche, le paddock reste divisé quant au comportement en piste du jeune Néerlandais. Ainsi, Gerhard Berger estime que les passes d’armes de Verstappen face à Kimi Räikkönen sont bénéfiques à la Formule 1.

« Les réactions que Max suscite me rappellent grandement Ayrton Senna et Michael Schumacher au début de leurs carrières respectives. Ils avaient dû faire face aux critiques des pilotes déjà établis », déclare l’ancien pilote, un temps coéquipier de Senna.

Mais d’autres se montrent bien plus intransigeants, à l’image de l’ancien pilote de F1 Mark Webber : « Max scrutait sans cesse ses rétroviseurs et attendait que Kimi se décale pour partir du même côté. C’est dangereux et ça me rappelle ce que Michael Schumacher avait fait à Mika Häkkinen à Spa en 2000. »

Et c’est une comparaison un peu plus théâtrale à laquelle se livre Leo Turrini, proche observateur de Ferrari : « Max a reçu un don des dieux de la course, mais il a l’air de faire un peu comme Anakin Skywalker, l’Élu incapable de résister au côté obscur de la Force. »

De son côté, Verstappen a justifié son attitude agressive par l’incident du premier tour impliquant les deux pilotes Ferrari. Mais les acteurs du paddock ne semblent pas vouloir en rester là, puisque Niki Lauda a assuré qu’il s’entretiendrait avec le père du jeune pilote, Jos Verstappen. Et le manager de Max lui-même, Raymond Vermeulen, a indiqué qu’il lui faudrait discuter avec son jeune protégé.

« On ne peut certainement pas lui faire porter le chapeau pour l’accident au départ, et toutes ses autres actions ont été rudes mais dans les règles. Nous discuterons de l’incident avec Kimi sur la ligne droite de Kemmel, mais il est jeune et en tirera inévitablement des leçons. »

Quoi qu’il en soit, le patron de Verstappen, Christian Horner, préfère retenir le bon côté des choses : « ça montre que ce sont les pilotes qui sont les héros dans cette discipline. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less