Formule 1

Coulthard revient sur le Grand Prix de Belgique

Il distribue les bons et les mauvais points...

Recherche

Par D. Thys

1er septembre 2011 - 09:41
Coulthard revient sur le Grand Prix (...)

Comme à son habitude, David Coulthard a commenté le dernier Grand Prix en date dans sa chronique du Daily Telegraph. Il nous parle donc ici du Grand Prix de Belgique et de la prestation des uns et des autres, notamment de l’éclosion d’un très grand champion, l’Allemand Sebastian Vettel.

"Je pense que nous pourrions bien assister au développement du meilleur pilote de F1 de tous les temps," déclare David Coulthard dans sa chronique du Daily Telegraph. "On ne peut évidemment pas encore en être assuré, seule l’histoire jugera, mais Sebastian continue à améliorer chaque secteur de son pilotage. (...) Je ne pense pas que les standards en F1 aient jamais été aussi hauts que maintenant. Fernando Alonso, Lewis Hamilton, Jenson Button, Mark Webber – ces gars ont la classe mondiale, mais Seb les surclasse tous."

Sebastian Vettel va-t-il dominer la F1 pendant quelques années comme l’a fait son compatriote Michael Schumacher ? "Je ne le pense pas. Michael pilotait une voiture qui ne cassait jamais et qui était plus compétitive que celles de ses concurrents. En outre, les essais privés étaient illimités et Ferrari disposait du plus grand budget en F1. Aujourd’hui, McLaren et Ferrari ont les ressources et le personnel nécessaires pour rattraper Red Bull et dans les faits ils y sont déjà parvenus. Leur rythme en course est aussi bon que celui des Red Bull depuis quelques mois déjà. McLaren avait probablement la voiture la plus compétitive en Belgique, mais ils n’ont tout simplement pas réussi à terminer le boulot alors que Sebastian l’a fait," poursuit Coulthard.

"On a vu quelques belles choses dimanche en Belgique. Le dépassement de Mark (Webber) sur Fernando (Alonso) avant d’arriver à l’Eau Rouge est l’un des plus courageux que j’ai vu. La course de Jenson (Button) qui est passé de la 13e place sur la grille à la 3e à l’arrivée était belle. Et il y a aussi eu la course de Michael (Schumacher) qui est passé de la dernière ligne sur la grille à la 5e à l’arrivée à l’occasion du 20e anniversaire de ses débuts en F1. Michael, tout comme Jenson, a bien sûr profité de l’intervention de la voiture de sécurité, mais son rythme et sa gestion des pneumatiques ont été très judicieux. Je me demande pourquoi Michael a mis si longtemps pour s’habituer au fait que la F1 ne se résumait plus seulement à des courses de sprint (sic !). C’est probablement grâce à un peu de réflexion, mais aussi grâce à Ross Brawn," ajoute Coulthard.

Lewis Hamilton s’est encore mis en évidence à Spa et pas de la meilleure des façons. "Il a tout ce qu’il faut, mais pour une raison ou une autre la justesse de sa pensée n’est pas encore là. Pour dire vrai, je ne pense pas comme Lewis qui affirme que cet accident est totalement de sa faute, mais il a été impliqué dans tellement d’accidents cette année. Lewis doit s’améliorer dans ce domaine, car Sebastian a mis la barre très haut," conclut le pilote écossais.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less