Formule 1

Commission F1 : Rejet de la révolution pour 2016, les coûts peuvent baisser

La FIA a commandé un rapport

Recherche

Par Olivier Ferret

17 février 2015 - 16:21
Commission F1 : Rejet de la révolution

Sans surprise, la Commission F1 a décidé de rejeter l’introduction de règles techniques pour révolutionner les monoplaces en 2016. Les équipes ont préféré la patience afin de préparer une bonne formule pour 2017.

Pas de précipitation donc comme le déclaraient de nombreux patrons d’équipe à Jerez : il faut le temps de préparer des F1 plus attirantes pour le public, tout en sondant l’opinion.

Le Groupe Stratégie de la F1 va donc devoir affiner sa copie afin de présenter de nouvelles règles plus tard cette année. Ces règles devront permettre la naissance de F1 au look plus agressif, plus larges et dotées de moteurs de 1000 chevaux.

Le projet dévoilé par Ferrari ce matin a fait parler de lui en coulisses mais jugé un peu trop futuriste.

La FIA a aussi dévoilé en parallèle une étude commandée à l’institut McKinsey, qui démontre que les coûts de la F1 peuvent être divisés par deux sans toucher à la qualité du spectacle.

McKinsey a passé en revue les finances des équipes à la demande de la FIA et a proposé des mesures pour baisser les coûts, des mesures qui pourraient aider des équipes comme Force India, Sauber et Lotus à devenir très compétitives grâce à des budgets de 100 à 150 millions d’euros seulement.

McKinsey a révélé que pour une équipe dotée d’un budget de 100 millions d’euros, le moteur représente à lui seul un quart du budget. Mais 25% d’économies sont possibles sur les autres postes : 35% du budget sont consacrés au design et à la production, 15% aux courses et 20% aux essais.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less