Formule 1

Comment Rosberg a utilisé un faux pas de Hamilton en 2016

Tout compte en Formule 1

Recherche

Par Olivier Ferret

12 octobre 2017 - 18:31
Comment Rosberg a utilisé un faux (...)

Lewis Hamilton n’est pas un pilote facile à battre, encore moins avec la même voiture.

C’est ce qu’a pu constater Nico Rosberg au cours de ses dernières années chez Mercedes. L’Allemand a toutefois réussi à battre, sur le fil, son ancien équipier l’année dernière.

Et il révèle aujourd’hui avoir profité d’une faiblesse du Britannique, lors du Grand Prix du Japon, en 2016.

"Il n’a suffi que d’une conférence de presse pour faire vaciller tout son week-end," confie Rosberg, en référence à la conférence du jeudi lors de laquelle Hamilton avait joué avec son smartphone puis unanimement critiqué tout le week-end pour cela par la presse, y compris celle de son pays.

"Ces remarques m’ont donné la victoire à Suzuka l’an passé. Cela a perturbé son week-end parce que cela a causé un vrai bordel autour de lui. Il a fait plusieurs erreurs en piste ensuite, et notamment au départ. Cela lui a coûté la course, j’ai pu m’échapper."

Rosberg rappelle à quel point un pilote est sensible à ce qui l’entoure.

"C’est parce que, mentalement, nous sommes tous totalement à la limite. Il y a tant d’intensité. C’est extrême et quand il y a une bataille entre deux pilotes, cela se joue à un cheveu. Toute petite chose peut faire basculer l’avantage dans un camp ou dans l’autre."

La guerre des mots entre deux pilotes a-t-elle donc un impact sur les résultats ?

"Oh oui..." confirme Rosberg, qui en a "autant joué qu’en avoir été victime".

expand_less