Formule 1

Claire Williams est toujours sous le ‘choc’ du désastre de cette saison

Elle ne semble pas avoir encore pleinement réalisé

Recherche

Par Valentin Vilnius

9 novembre 2018 - 16:15
Claire Williams est toujours sous (...)

Williams est passée en un an de la 5e place au classement des constructeurs à la 10e et dernière place. Loin derrière Sauber ou Toro Rosso en termes de performance pure, l’écurie de Grove a été la grande mauvaise surprise de cette saison cauchemardesque.

Claire Williams reconnaît aujourd’hui la surprise et le déchirement qu’elle a ressentis tout au long de l’année, depuis Melbourne jusqu’à Interlagos aujourd’hui.

« Ce fut un énorme choc, en fait. Je m’attendais vraiment à être dans une bien meilleure situation cette année. Nous le pensions tous. Beaucoup de nos fans pensaient que nous allions développer une voiture beaucoup plus rapide. Nous nous y attendions. Mais dès les essais, nous avions réalisé que ce ne serait pas le cas, même avant d’aller à Melbourne. »

Comme l’a reconnu Lance Stroll, la FW41 n’a pas franchement évolué depuis le début de saison. Les ingénieurs n’ont jamais semblé comprendre la Williams 2018…

« Je ne pouvais croire que Williams était très souvent en fond de grille, en qualifications ou en course. Et je ne pense pas avoir surmonté ce choc à l’heure actuelle. Tout ce que je sais, c’est qu’il reste deux courses, et j’ai hâte de voir le drapeau à damiers à Abu Dhabi, si on permet de dire cela… » poursuit Claire Williams.

Il y a tout de même un certain nombre de facteurs positifs à retenir de cette année, poursuit la fille de Frank, à commencer par la cohésion maintenue de l’équipe.

« Clairement, il y a un certainement nombre de problèmes en jeu, mais je ne suis pas là pour laver mon linge sale en public. Une des choses dont je suis la plus fière, c’est que l’équipe est vraiment restée soudée. Nous aurions pu imploser, commencer une guerre civile, j’aurais pu virer tout le monde, mais non, nous n’avons pas voulu procéder ainsi. »

« Bien sûr nous avons eu des discussions, et nous savons clairement où sont nos faiblesses. Tout le monde peut les voir. Et il faut rendre des comptes, oui. Il faut regarder ce que nous n’avons pas bien fait. »

L’aérodynamique et le refroidissement ont été les causes principales du désastre de Williams… mais il s’agit encore d’une liste loin d’être exhaustive.

« Probablement, nous nous sommes trompés sur l’aérodynamique et le refroidissement. Mais bien d’autres facteurs sont en jeu. Vous ne pouvez pas glisser de la 5e place au classement des constructeurs à la 10e place sans qu’il y ait bien d’autres choses qui entrent en jeu. Ce n’est pas qu’une question de design de la voiture. »

Le rebond sera obligatoire pour Williams l’an prochain… Mais comment ne pas répéter pendant l’hiver les erreurs commises il y a douze mois selon Claire Williams ?

« Tout ce que je peux dire, c’est que nous faisons tout ce qui est possible pour nous assurer de régler tous les problèmes de l’équipe. Nous voulons être certains que 2019 soit une meilleure année pour nous. Mais si ce n’est pas le cas… au moins je saurai que nous nous sommes mieux préparés pour connaître un futur plus rose au-delà de 2019. »

expand_less