Formule 1

Charles Pic revient sur son Grand Prix de Singapour

"La course n’a malheureusement pas répondu à nos attentes"

Recherche

Par Olivier Ferret

26 septembre 2013 - 15:45
Charles Pic revient sur son Grand (...)

Bonjour à tous,

Ca y est, la course la plus atypique de la saison est désormais à conjuguer au passé. Comme la plupart de mes condisciples, j’adore courir à Singapour. Si les circuits urbains représentent déjà un gros challenge, disputer cette épreuve de nuit, à la lueur des projecteurs, constitue une expérience unique.

Les gens me demandent toujours si cela rend la tâche plus difficile au volant d’une F1, mais pour être honnête, la qualité de l’éclairage est si exceptionnelle que l’on y voit comme en plein jour ! Physiquement, il s’agit cependant du meeting le plus long et le plus éprouvant du calendrier. Pour que le travail soit bien fait, il faut donc s’y préparer avec attention afin d’être immédiatement opérationnel.

La course n’a malheureusement pas répondu à nos attentes. La stratégie que nous avions établie n’a pas fonctionné et il a fallu effectuer un pit-stop supplémentaire, avec pour conséquence de laisser filer quelques places en fin d’épreuve.

Comme toujours, voici quelques anecdotes dont vous n’avez sans doute pas entendu parlé avant, pendant, et après ce beau Grand Prix de Singapour.

Playstation Power

Cette année, mes premiers tours de roues sur le circuit de Marina Bay ont été virtuels. J’ai en effet été opposé au champion local de PS3, contre lequel j’ai perdu… Pour ma défense, le garçon est un véritable professionnel de ce jeu. Même s’il s’agissait de mon baptême, il mérite le respect. Je dois aussi avouer que je ne savais pas que l’ont pouvait actionner le KERS. Cela explique donc mes chronos ! Nous avons ensuite échangé avec le public et participé à une séance d’autographes, suivi d’un shooting autour d’une Renault Mégane RS. Cette rencontre au centre commercial de la ville s’est déroulée dans une atmosphère chaleureuse, idéale pour débuter notre week-end de Grand Prix.

Caterham et Renault se projettent dans le futur

La semaine passée, j’ai naturellement été ravi par le renouvellement de l’accord unissant Caterham à Renault, jusqu’en 2016, pour la fourniture des moteurs. Bénéficier cette saison du bloc multiple champion du monde a ouvert de nombreuses portes à l’équipe et j’espère que cet excellent partenariat continuera à se développer dans les prochaines années.

Au Paul Ricard pour les World Series by Renault

Je serai présent ce week-end sur le circuit Paul Ricard pour assister à l’avant-dernière manche des World Series by Renault. Ce sera pour moi un condensé de travail et de plaisir car je serai chargé de piloter une variété de Renault de série dans le cadre de baptêmes de piste. J’aurai également l’occasion de supporter mon frère cadet, Arthur, qui court en Formule Renault 3.5. Je suis heureux de le voir en action et j’espère qu’il rendra fier le public tricolore.

Prochaine étape : Corée du Sud

Dès le lendemain (lundi 30 septembre), je reprendrai le chemin de la F1, direction la Corée du Sud. Comme pour Singapour, je m’y rends suffisamment tôt pour m’adapter au décalage horaire et au climat. J’apprécie ce circuit de Yeongam, doté de superbes portions rapides et de trois épingles délicates. Sur le plan technique, la grande interrogation réside dans les pneus. L’an passé nous avons rencontré des problèmes avec le train avant alors qu’habituellement, c’est l’arrière qui nous préoccupe. Ce sera donc à surveiller si cela se reproduit. Dans l’immédiat, nous ne pouvons qu’attendre et nous constaterons le moment venu.

D’ici là, prenez soin de vous.

Charles

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less