Formule 1

Chandhok ne craint pas le danger

Le risque fait partie des sports mécaniques

Recherche

Par D. Thys

25 octobre 2011 - 09:12
Chandhok ne craint pas le danger

Les sports mécaniques ont été durement touchés ces derniers temps avec les décès en course de Dan Wheldon (Indycar) et de Marco Simoncelli (MotoGP). Mais le danger faisait partie de la vie de ces pilotes et ils en étaient conscients...

"Il y a aussi du danger en F1," déclare Karun Chandhok, pilote de réserve de l’équipe Lotus. "Mais c’est une carrière passionnante et elle perdrait beaucoup de son attrait si on s’attardait trop sur les mesures de sécurité. Il faut prendre des risques en piste. Personne ne nous a demandé de faire de la F1 ; personne n’a mis un révolver sur notre tempe pour faire ça. C’est une carrière que nous avons choisie."

Les sorts mécaniques ne sont-ils pas en crise après ce double décès ? "Non, je ne dirais pas ça. Ce qui est arrivé cette dernière semaine est très triste, mais ce sont des accidents qui arrivent parfois," ajoute Chandhok.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less