Formule 1

Caterham : Ravetto s’efface, Fernandes réagit

Ecclestone entre aussi dans la danse

Recherche

Par Olivier Ferret

23 octobre 2014 - 07:48
Caterham : Ravetto s’efface, Fernandes

Le communiqué des nouveaux propriétaires de Caterham F1 (Engavest) publié hier soir n’est pas resté sans suite : dans l’heure qui a suivi, Manfredi Ravetto a annoncé qu’il s’effaçait de la direction de l’équipe, à la demande d’Engavest, puisque c’est toujours Tony Fernandes qui en est le propriétaire.

Engavest affirmait en effet hier soir que Fernandes n’avait toujours pas transféré les parts de la société et qu’il en était donc toujours le propriétaire. Les avocats sont maintenant sur le coup.

Mais le Malaisien a répondu par un tweet très court : "Lorsque vous achetez quelque chose, vous devez le payer. C’est assez simple."

Fernandes ajoute qu’il n’a tout simplement jamais reçu tout l’argent promis pour racheter Caterham F1 et que tout ce qu’a dit Engavest n’est que "des conneries".

Engavest a donc mis sa menace à exécution comme le confirme Ravetto : "Mes supérieurs directs m’ont demandé de m’effacer de la direction de l’équipe et c’est ce que j’ai fait. Je présume donc que le propriétaire de Caterham F1, qui est toujours M. Fernandes si j’ai bien compris, va donc faire tout ce qu’il faut à partir de maintenant."

C’est une situation critique pour l’équipe et ses salariés qui risquent de ne pas aller à Austin dans un premier temps puis de mettre la clé sous la porte si Fernandes et Engavest ne trouvent pas très rapidement un terrain d’entente.

"Je ne sais pas ce qu’il va se passer. Je savais ce qui allait se passer la semaine dernière mais maintenant le scénario a énormément changé," poursuit Ravetto. "Je ne sais pas si nous serons à Austin. Nous avions gardé un rythme normal de préparation des courses jusqu’à aujourd’hui. Mais maintenant tout cela n’est plus sous mon contrôle. J’espère qu’une solution sera trouvée mais je ne sais rien, tout cela me dépasse. Je n’étais qu’un exécutant."

Ravetto estime que si les anciens et nouveaux propriétaires ne se mettent pas d’accord, ce sera un beau gâchis.

"Nous avions tout mis en place pour la fin de l’année et nous avions commencé à évoquer 2015 avec des pilotes. Nous avions progressé..."

Bernie Ecclestone est aussi intervenu et il n’a aucune envie de sauver la situation.

"Le mieux c’est qu’il s’en aille. Je ne veux pas de mendiants (en F1). Je ne sais pas qui possède cette équipe et au final je m’en fiche parce que, je vais vous le dire, chacun vous dira ce qui l’arrange."

L’administrateur judiciaire, Finbarr O’Connell, a lu admis que "les gens qui ont acheté l’équipe à Fernandes n’avaient pas les fonds pour la financer."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less