Capito réclame un ’changement culturel’ chez McLaren

Et pense qu’il faudrait tout faire pour garder Alonso

Recherche

Par Alexandre C.

29 novembre 2016 - 15:31
Capito réclame un 'changement (...)

Le nouveau dirigeant de McLaren, Jost Capito, ne compte certainement pas laisser échapper Fernando Alonso après la saison 2017. Le pilote espagnol a pourtant déclaré à plusieurs reprises qu’il pourrait quitter la F1 si le règlement de 2017 ne lui donnait pas suffisamment envie de continuer l’aventure dans la discipline reine du sport automobile.

« Si la voiture et le moteur sont bons, et s’il prend du plaisir avec les nouvelles règles, il n’y a pas de raison pour qu’il ne reste pas. Fernando est un atout formidable pour l’équipe et nous devrions tout faire pour le conserver » a ainsi confié le PDG de l’écurie.

Mais comment s’y prendre malgré tout dans l’hypothèse défavorable – celle où le double champion du monde souhaiterait vraiment quitter la F1 ? Jost Capito pense alors que ses bonnes relations avec Carlos Sainz Senior (en rallye) pourraient bien lui servir… « Carlos a une bonne relation avec Fernando et j’ai une bonne relation avec Carlos. Et cela a beaucoup aidé pour me créer très rapidement une très bonne et très étroite relation avec Fernando. »

Les performances de McLaren dépendront certes de la motivation de Fernando Alonso, mais sans doute plus encore de la compétitivité de la monoplace de l’an prochain. Jost Capito nourrit des ambitions certaines pour 2017 même s’il ne les chiffre pas précisément. « J’attends une amélioration du côté de la voiture grâce à McLaren et un grand pas en avant du côté du moteur grâce à Honda. Cela prend toujours un certain temps pour former une équipe avec un nouveau partenaire comme Honda. McLaren et Honda ont été associés auparavant, mais c’était il y a longtemps. Tous les gens sont impliqués et cela prend un moment pour Honda pour comprendre comment travaille McLaren, et pour McLaren pour comprendre comment Honda travaille. Je pense que c’est réglé maintenant. »

« C’est un très bon partenariat et les gars chez Honda comprennent plus ce dont nous avons besoin pour le châssis, et nous comprenons plus ce dont ils ont besoin pour le moteur aussi. Je n’attends pas seulement du mieux des deux côtés, mais aussi une amélioration sur le plan de la relation générale entre les deux parties. Donc un plus un, ce ne devrait pas faire deux – mais trois. »

McLaren, depuis 2014, est en réalité toujours une équipe en reconstruction. Les années qui ont suivi l’arrivée de Honda peuvent être sans exagérer qualifiées de difficiles saisons de transition. A la tête de l’écurie de Woking, Jost Capito n’ignore pas l’ampleur du chantier qui lui reste à mener.

« Beaucoup de changements doivent être menés – mais avec des changements vous devez toujours être prudents et vous demander quand et comment les appliquer. Je suis assez clair. J’ai une vision claire de ce qui devrait être fait. J’ai eu un grand nombre de conversations avec beaucoup d’employés, de la femme de ménage au directeur de la compétition et je pense que je sais ce qui doit être fait. Il doit y avoir principalement un changement culturel : McLaren doit redevenir à nouveau davantage une équipe de course. »

Jost Capito a en revanche refusé de dire s’il allait changer la nouvelle structure hiérarchique de l’écurie. Peter Prodromou, ancien de Red Bull, a par exemple été nommé à la tête de l’aérodynamique, Matt Morris chapeaute l’ingénierie, Eric Boullier est directeur de course… Contrairement à Mercedes par exemple (qui peut compter sur Paddy Lowe), McLaren n’a ainsi pas un seul directeur technique.

Jost Capito ne compte donc rien changer… du moins pour le moment. « Il est trop tôt pour le dire. Ce ne sera pas une équipe avec trop de hiérarchie. Sur le principe de hiérarchie, nous devons devenir plus souples et non pas plus complexes – et ce sera peut-être une organisation peu commune, mais très claire pour tout le monde qui y sera impliqué. Les bonnes personnes doivent être aux manettes, mais tout le monde doit être conscient de ses propres responsabilités. L’équipe d’ingénieurs que nous avons est fantastique, cela, je le crois absolument. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos