Formule 1

Budget limite : Whitmarsh est très perplexe

Au sujet de la proposition d’Ecclestone

Recherche

Par Olivier Ferret

28 octobre 2012 - 07:48
Budget limite : Whitmarsh est très (...)

Comme nous vous le rapportions hier, Bernie Ecclestone souhaite introduire un budget limité en F1 à partir de 2014. Cette limite, fixée à 200 millions d’euros par an, est très élevée et destinée à contrer la proposition des équipes et de la FIA d’avoir un nouveau RRA contrôlé par la FIA.

Ecclestone avoue que ce n’est pas gagné. "Seulement 50% des gens me soutiennent sur ce projet. Mais c’est mon idée. La limite de budget doit tout englober, y compris le salaire des pilotes. Nous sommes vraiment en train d’étudier ça."

Le patron de McLaren et de la FOTA, Martin Whitmarsh, juge la proposition d’Ecclestone pour le moins irréaliste.

"C’est irréaliste d’avoir une limite de budget. C’est très difficile de savoir qui fait quoi avec l’argent et d’où il vient. C’est en plus une limite très élevée, je ne sais pas si cela va aider beaucoup d’équipes que de fixer 200 millions comme limite haute. Presque personne ne l’atteint. La philosophie du contrôle des coûts dans notre sport est importante. Nous sommes tous d’accord là-dessus mais pas encore sur le moyen d’y arriver."

Whitmarsh se fait plus précis.

"Bernie veut tout contrôler dans son projet : l’usine, le personnel, le moteur, le salaire des pilotes, tout. Sa solution a l’élégance d’être vite décrite mais elle est aussi très difficile à contrôler. De mon côté je pense qu’il vaut mieux s’assurer que l’argent est investi là où il le faut. Nous devons contrôler le développement excessif par exemple avec des règles techniques et sportives qui limitent naturellement le nombre de millions à dépenser ici ou là."

Le RRA actuel a de bons côtés selon Whitmarsh.

"C’est plus facile de compter le nombre de salariés et de surveiller vos comptes avec des fournisseurs externes. C’est plus facile de compter les heures en soufflerie, les capacités de calcul, etc. Nous avons la liberté des salaires des pilotes effectivement. Nous devons trouver des moyens clairement mesurables pour contrôler les coûts. Le RRA ou la limite budgétaire veulent la même finalité, c’est juste une philosophie différente."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less