Formule 1

Brèves du Hungaroring 5

Alonso, Kovalainen, Yamamoto, Horner, ce qu’il faut savoir...

Recherche

Par D. Thys

31 juillet 2010 - 10:05
Brèves du Hungaroring 5

Excès de vitesse pour Alonso et Kovalainen

Chaque week-end de Grand Prix nous apporte son lot d’excès de vitesse dans la voie des stands. Hier, c’est Fernando Alonso et Heikki Kovalainen qui se sont fait "flasher" en excès de vitesse et qui vont devoir passer à la caisse.

Le tarif en F1 est de 200 euros pour chaque km/h au-delà de la limitation qui était de 60 km/h hier en essais libres. Heikki Kovalainen devra donc payer 600 euros pour avoir été contrôlé à 62,5 km/h et l’addition se monte à 1200 euros pour Alonso qui a été pris à 65,2 km/h.

Sakon Yamamoto a confiance pour l’avenir

Sakon Yamamoto a déclaré hier à Budapest que sa présence au volant de la voiture de Karun Chandhok n’a rien à voir avec une quelconque histoire de gros sous, mais on doit bien avouer qu’on a un peu de mal à le croire...

"L’équipe m’a dit qu’elle avait quatre pilotes et qu’elle choisira ceux qui rouleront course après course en ne tenant compte que des performances. Comme j’ai signé de bonnes performances à Silverstone et à Hockenheim, je roule à nouveau ici. Si je fais encore une belle course ici, je suis confiant sur mes possibilités de continuer," déclare le pilote japonais.

On peut toutefois penser que si l’équipe HRT ne tenait compte que des performances de ses pilotes, c’est Christian Klien (le quatrième pilote de l’équipe) qui serait au volant de la deuxième HRT et pas Yamamoto...

Horner s’est calmé sur les consignes

Christian Horner, directeur de l’équipe Red Bull, avait sévèrement critiqué Ferrari après la course "manipulée" de Hockenheim. Mais hier en conférence de presse, il était beaucoup moins clair sur cette question...

Est-il plus important de privilégier les intérêts de l’équipe ou de respecter le règlement ? "En fin de compte, l’équipe doit avoir la priorité sur les intérêts individuels. Tout le monde travaille pour l’équipe ou pour les intérêts de l’équipe. Les pilotes, les techniciens, les mécaniciens, les ingénieurs, les responsables, les directeurs techniques. Aucune individualité ne doit placer ses intérêts au dessus de ceux de l’équipe."

Et le règlement dans tout ça ? "C’est une question intéressante, car il y a parfois un conflit d’intérêts. Parfois, les intérêts de l’équipe sont différents de ceux des pilotes. Chaque équipe a sa propre façon de gérer ce problème. Le règlement est clair et qu’on l’apprécie ou pas, nous le respectons."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less