Formule 1

Brawn ne sait pas si les nouveaux Pirelli ont aidé Mercedes

Quel rôle ont-ils joué dans la performance en Hongrie ?

Recherche

Par

30 juillet 2013 - 14:31
Brawn ne sait pas si les nouveaux (...)

Pour Mercedes, qui a dominé de fort belle manière le Grand Prix de Hongrie dimanche, il est encore trop tôt pour savoir le rôle joué par les nouveaux pneus apportés par Pirelli suite à l’affaire des crevaisons.

La voiture de Mercedes étant réputée pour détruire ses pneus arrière, il se pourrait que l’adhérence légèrement moindre des nouveaux pneus avant ait permis de moins entraver la motricité et donc de moins détériorer les pneus arrière. Toutefois, Ross Brawn n’est pas convaincu que ce changement soit l’unique raison du retour aux affaires de son équipe.

« Il n’y a aucun doute qu’ils iront mieux à certains équipes qu’à d’autres, mais je ne sais pas si ces pneus nous conviennent mieux qu’à tous les autres » confie-t-il. « Peut-être que ça a changé l’ordre puisque certaines équipes qui s’en sortaient très bien ont eu des difficultés. Mais je suis sûr qu’ils y arriveront ».

« Nous avions déjà commencé à comprendre les anciens pneus à Silverstone et nous avons dû changer ici. Pour ce qui est de comprendre les pneus, nous étions parfaitement armés ce week-end mais rien ne dit qu’il en sera de même en Belgique. Il faut bien faire progresser sa compréhension pour les utiliser comme il faut ».

Brawn pense en revanche que la performance en Hongrie a été aidée par les leçons tirées du Grand Prix d’Allemagne, où Hamilton avait fait la pole position mais s’était un peu écroulé en course.

« Le Nurburgring était une nouvelle pièce du puzzle. Nous avons compris beaucoup de choses lors de nos analyses d’après course. Les pneus ont changé un peu ici et nous nous sommes concentrés sur différentes choses en essayant de juger où nous étions en termes de performances des pneus et ce qui nous devions faire pour réussir nos longs relais » continue l’Anglais.

« Nous ne savions pas avant la course où ça nous mettrait. C’était l’incertitude et nous n’avions pas l’avantage des trois jours à Silverstone. Peut-être que ça n’aurait pas été un bénéfice, qui sait ? C’est pourquoi nous étions un peu dans l’incertitude ce week-end ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less