Formule 1

Bratches adresse un avertissement à Silverstone

"Rien n’est immuable dans ce sport"

Recherche

Par Olivier Ferret

8 novembre 2018 - 09:29
Bratches adresse un avertissement à (...)

Peu à peu, Liberty Media ajoute de nouvelles courses au calendrier de la Formule 1.

Le Vietnam est la première destination signée de l’équipe Chase Carey - Sean Bratches - Ross Brawn, avec une confirmation attendue d’ici quelques semaines pour les Pays-Bas.

Monza a bien compris la menace et la région Lombardie a accepté de rallonger 5 millions d’euros par an pendant 5 ans pour signer un nouvel accord.

Cet effort financier, Silverstone et la Grande-Bretagne ne semblent pas prêts à les faire. Le directeur commercial de la F1 adresse donc un avertissement à ce Grand Prix légendaire, qui pourrait perdre sa course dès 2020, après avoir choisi de rompre son contrat à cause des coûts grandissants.

"La Formule 1, c’est une entité qui a 68 ans mais qui reste dynamique, parce que c’est la nature de cette compétition. Oui, Silverstone a été le premier Grand Prix mais nous n’y avons pas couru 68 fois. La course s’est ainsi parfois tenue à Brands Hatch ou sur d’autres circuits," lance Sean Bratches.

"Rien n’est immuable dans ce sport, notamment en ce qui concerne les lieux où nous organisons nos courses. Nous avons évidemment une très grande estime pour certaines courses, et nous faisons ce qu’il faut pour les préserver. Mais, au final, la Formule 1 reste un business."

Pas question donc de faire la charité et d’accorder une énorme réduction à Silverstone parce que c’est Silverstone.

"La Formule 1 a des parties prenantes, des actionnaires, nous cherchons aussi à marier cela avec ce qu’il y a de mieux pour les fans. Pour que la F1 soit un sport qui réussisse."

Signer avec de nouveaux pays n’est-il pas déjà, en soi, un mauvais signal, aux légendaires courses en Europe ?

"Non, nous avons une vision selon trois angles. D’abord nous voulons préserver les courses historiques, très importantes pour la F1 et pour les fans. Je parle de Silverstone, mais aussi de Spa ou de Monza."

"Ensuite il y a les courses en ville ou assimilées, telles que Melbourne, Montréal ou le Mexique."

"Enfin il nous faut aussi des circuits construits pour la Formule 1 comme Shanghai, Austin, ou encore Bahreïn."

"Pour l’avenir, nous devons identifier d’autres courses, en ville. Le Vietnam conforte cette partie de notre vision."

expand_less