Formule 1

Boullier : Priorité aux accords commerciaux avant le choix du pilote

Le Français poursuit les négociations

Recherche

Par Olivier Ferret

10 octobre 2013 - 14:22
Boullier : Priorité aux accords (...)

Eric Boullier a de nouveau confirmé dans le paddock de Suzuka aujourd’hui que Nico Hulkenberg et Felipe Massa étaient les deux favoris pour le baquet à prendre chez Lotus, suite au départ de Kimi Raikkonen chez Ferrari. Mais avant de penser aux pilotes, Boullier souhaite que Lotus et Genii bouclent les accords commerciaux en cours de discussion.

"Hulkenberg et Massa sont les deux pilotes que nous nous devons de considérer à cause de leur expérience et de leur profil. Mais tout d’abord nous voulons finaliser notre accord avec Infinity Racing puisque c’est cet accord qui nous permettra de franchir la prochaine étape," déclare Boullier.

Le patron de Lotus révèle également qu’un "gros sponsor est aussi en cours de discussion, nous y sommes presque. Une fois que tout cela sera réglé, nous pourrons nous permettre de prendre le pilote que nous voulons. Cela pourrait être demain, la semaine prochaine... Je ne signerais pas Nico si nous ne pouvions nous le permettre."

Est-ce à dire qu’un pilote apportant du budget (comme Massa ou Maldonado) pourrait être considéré en cas d’échec ?

"Ce n’est pas la route que nous suivons," répond Boullier. "Nous sommes là pour courir au plus haut niveau et c’est l’ambition de l’équipe et de ses propriétaires. Nous ne pouvons pas que nous reposer sur Nico, mais il fait partie des pilotes que nous chassons, oui."

Qu’en est-il de Renault ? "Le contrat est prêt à être signé, c’est le même que celui de Red Bull. Nous discutons de la possibilité d’aller plus loin dans le branding. J’attends un petit peu pour être certain d’avoir étudié toutes les options."

En attendant que l’argent frais arrive, Boullier n’a-t-il pas peur que d’autres ingénieurs s’en aillent ? "Certaines personnes sont nerveuses et des CV circulent dans le paddock, j’en suis certain," admet-il. "Mais en même temps je tiens tout le monde informé à l’usine, presque chaque semaine. Ils savent exactement où nous en sommes et que je ne mens pas. J’attends des faits maintenant pour pouvoir faire la grosse annonce."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less