Bilan F1 2011 – Toro Rosso-Ferrari

41 points, 8e du championnat

Recherche

Par

13 décembre 2011 - 13:09
Bilan F1 2011 – Toro Rosso-Ferrari

Neuvième du championnat 2010 avec 13 points inscrits, la Scuderia Toro Rosso a bien progressé cette saison puisqu’elle a bouclé l’année avec 41 points au compteur et une 8e place finale au classement des constructeurs. Plutôt mal partie en début de campagne, la petite sœur de Red Bull Racing a finalement redressé la barre en apportant des développements efficaces sur sa STR6.

Résumé de la saison :

Confirmés pour la saison 2011, Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari prennent le volant de la STR6 pour la première fois le 1er février dernier, à Valencia, en Espagne. Mais les deux pilotes ont une épine dans la bottine... Une épine australienne qui répond au nom de Daniel Ricciardo. Pilote de réserve de l’écurie, Ricciardo n’attend qu’une chose en ce début de saison : prendre la place d’un des deux titulaires le plus vite possible. A tour de rôle, Buemi et Alguersuari doivent donc laisser leur monoplace au pilote australien durant les premières séances d’essais libres. Cette pression instaurée par Helmut Marko exacerbe rapidement les tensions au sein de la Scuderia Toro Rosso...

Pour preuve, au départ du premier Grand Prix de la saison, à Melbourne, les deux pilotes se touchent dès le premier virage. Heureusement, ils peuvent poursuivre la course et Buemi parvient même à ramener les point de la 8e place. Le torchon brûle entre les deux hommes mais, heureusement, la pression va peu à peu retomber et les deux pilotes vont recommencer à communiquer entre eux. Et les tensions se font d’ailleurs nettement moins sentir lorsque Ricciardo quitte le stand Toro Rosso pour occuper un baquet chez HRT à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Plutôt fiable en début d’année, la Toro Rosso manque parfois de compétitivité. Sébastien Buemi parvient occasionnellement à inscrire quelques points tandis que Jaime Alguersuari entre enfin dans le top 10 au Grand Prix du Canada grâce à une belle 8e place à l’arrivée. Buemi terminant 10e de cette même course, Toro Rosso marque 5 points d’un coup. Dès lors, les deux jeunes pilotes vont régulièrement marquer des points qui permettent à leur écurie de distancer Williams au championnat et de se rapprocher de Sauber et Force India qui luttent pour la 6e place.

En Hongrie, la Scuderia Toro Rosso célèbre son 100e GP de F1 en plaçant pour la deuxième fois de l’année ses deux pilotes dans les points (Alguersuari 10e et Buemi 8e). La situation va d’ailleurs se reproduire en Italie (Alguersuari 7e et Buemi 10e).

Au Japon, Toro Rosso introduit une grosse évolution sur sa STR6. Le diffuseur soufflé est revu et les performances font un bond en avant. La course de Suzuka n’est pas très productive pour autant puisque le pilote espagnol termine 15e et le Suisse doit abandonner en raison d’un écrou de roue mal fixé alors qu’il avait les points en ligne de mire. C’est en Corée que Toro Rosso va réaliser son meilleur résultat d’ensemble grâce à la 7e place d’Alguersuari et la 9e place de Buemi. C’est d’ailleurs le meilleur résultat de l’ancienne équipe Minardi depuis le Grand Prix d’Australie 2009. En Inde, le pilote suisse doit de nouveau abandonner sur casse moteur. Alguersuari marque 4 points et permet à son équipe de rejoindre Sauber à la 7e place au championnat. Mais aucune Toro Rosso ne parvient à terminer dans les points à Abu Dhabi (Buemi abandonne de nouveau sur panne hydraulique, ndlr) et au Brésil. L’équipe doit donc se contenter de la 8e place.

Notons également qu’en fin de saison, le Français Jean-Eric Vergne se voit promu au rôle de pilote de réserve. Il roule durant les essais libres en Corée, à Abu Dhabi et au Brésil. Une décision qui ne plait pas vraiment à Sébastien Buemi qui doit lui céder son volant à deux reprises...

Bilan :

Avec 41 points inscrits au championnat, Toro Rosso termine finalement huitième. Ce qui était son objectif numéro un avant le début de saison. Néanmoins, elle était tellement proche de décrocher la 7e place en fin d’année que la déception fut tout de même de mise après le Grand Prix du Brésil.

Perspectives :

Si le duo de pilotes pour 2012 n’est toujours pas officiellement connu, Toro Rosso est en revanche certaine de poursuivre avec un moteur V8 Ferrari sous le capot. Et la STR7 pourrait de nouveau marquer un pas en avant pour l’équipe de Faenza puisque le département technique de l’écurie a été
renforcé grâce à de nouvelles recrues et notamment, Luca Forbatto et Jon Tomlinson.

Financièrement, l’écurie italienne prend aussi son envol et dépend de moins en moins des subsides de Red Bull puisqu’elle a notamment signé, en septembre dernier, un important contrat de sponsoring avec la compagnie pétrolière espagnole Cepsa.

Tops :
 En progrès par rapport à 2010
 En progrès tout au long de la saison
 Parvient à attirer de nouveaux sponsors et de bons ingénieurs

Flops :
 Rate la 7e place au championnat pour 3 points
 Première partie de saison un peu brouillonne
 Place beaucoup (trop ?) de pression sur ses pilotes

Les notes Nextgen-Auto.com :
 Olivier Ferret : 13/20
 D.Thys : 15/20
 Sandrine Bouchard : 14/20
 Jean-Michel Setbon : 12/20
 Moyenne du forum Nextgen-Auto.com : 12/20
  Note globale : 66/100

Jusqu’au 29 décembre, Nextgen-Auto.com vous propose un bilan complet – pilotes et écuries – de la saison 2011 avec une publication dans l’ordre inverse des championnats. Retrouvez demain, mercredi 14 décembre, les bilans des pilotes Sauber-Ferrari.

Info Formule 1

Photos

Vidéos