Formule 1

Bilan 2010 : Sebastian Vettel

Il a décroché son premier titre à l’âge de 23 ans

Recherche

Par D. Thys

27 décembre 2010 - 11:05
Bilan 2010 : Sebastian Vettel

Sebastian Vettel est considéré comme un surdoué du sport automobile et son début de carrière en F1 ne donne pas vraiment tort à ceux qui le pensent.

Le 14 novembre 2010, le pilote allemand est en effet devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire de la F1. Mais avant ça, il avait aussi été le plus jeune pilote à signer une pole position et à remporter une victoire en F1 (Italie 2008).

A seulement 23 ans, Sebastian Vettel a déjà un palmarès plutôt impressionnant : 10 victoires, 15 poles positions et un titre de champion du monde.

Ce surdoué du volant était l’un des favoris pour le titre à l’entame de la saison 2010, mais cela n’avait pas très bien commencé pour lui. Lors de la première course à Bahreïn, c’est en effet un échappement cassé qui le prive de la victoire. Lors de la course suivante en Australie, c’est un écrou de roue qui lui pourrit la vie alors que la victoire était à sa portée.

C’est finalement en Malaisie, troisième manche du championnat, que Vettel remporte la première de ses cinq victoires de la saison. Vettel remportera encore la victoire à Valence (GP d’Europe) et puis lors de trois des quatre dernières courses de la saison : au Japon, au Brésil et à Abu Dhabi. Il aurait pu aussi revendiquer la victoire en Corée, mais son moteur rendit l’âme alors qu’il menait la course...

La saison de Sebastian Vettel a aussi été marquée par son extrême rivalité avec son équipier Mark Webber. C’est à Silverstone que les relations ont commencé sérieusement à se dégrader entre ces deux-là. Ce jour-là, Vettel attaque Webber qui était en tête de la course, mais l’Australien résiste et c’est l’accrochage.

Quelques semaines plus tard, à Silverstone, l’équipe Red Bull décide d’attribuer à Vettel le nouvel aileron avant qui était initialement destiné à Webber. C’en est trop pour Webber. Les deux équipiers ne se parleront plus jusqu’à la fin de la saison.

En fin de saison justement, c’est Mark Webber qui semble avoir les meilleures chances de remporter le titre, mais Vettel refuse de se mettre au service de son équipier. Il croit toujours en ses chances de remporter le titre, mais il est pratiquement le seul dans le paddock. Et c’est pourtant lui qui avait raison.

A l’entame du dernier Grand Prix de la saison, à Abu Dhabi, Vettel comptait 15 points de retard sur Alonso et 7 sur son équipier Webber. Autant dire que ses chances de vaincre étaient des plus réduites. Mais sa victoire combinée à la double contre-performance de ses deux adversaires lui offre finalement le titre mondial.

Mark Webber et Sebastian Vettel seront encore équipiers l’année prochaine. Ils se sont parlé à la fin de la course d’Abu Dhabi, mais s’ils ont réussi à aplanir certains différends, il est certain qu’ils ne sont pas encore prêts à partir en vacances ensemble.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less