Formule 1

Bilan 2010 : Sauber Ferrari

Saison moyenne, mais il y a du mieux à venir...

Recherche

Par D. Thys

27 novembre 2010 - 17:03
Bilan 2010 : Sauber Ferrari

Après avoir été lâchée par BMW, l’équipe suisse Sauber reprenait un nouveau départ cette année avec à sa tête le fondateur Peter Sauber. C’est un moteur Ferrari qui propulsait la C29 de cette saison.

Malheureusement, cette Sauber C29 a eu à pâtir d’un cruel manque de fiabilité en début d’année et à cela il faut aussi ajouter les problèmes du moteur Ferrari dont la Scuderia a aussi souffert. Il a donc fallu attendre le Grand Prix de Turquie, 7e manche de la saison, pour voir l’une des monoplaces de Peter Sauber terminer une course dans les points.

C’est Kamui Kobayashi qui marque ce premier point à Istanbul et le Japonais en a ajouté 31 à son compteur personnel avant la fin de la saison. Quant à Pedro de la Rosa, il a collectionné les contre-performances avant de marquer ses premiers points en Hongrie, douzième manche du championnat. L’Espagnol n’aura toutefois pas l’occasion de faire mieux, car c’est Nick Heidfeld qui l’a remplacé pour disputer les cinq derniers Grands Prix de la saison.

Le bilan global de l’équipe Sauber n’est pas franchement satisfaisant, car avec un total de 44 points marqués, elle ne se classe qu’en 8e position dans le championnat des constructeurs. Mais à Hinwil, on se dit certainement que cela aurait pu être pire, puisque l’équipe a tout simplement failli disparaître l’hiver dernier...

Malgré un budget étriqué, l’équipe Sauber a donc réussi à redresser la barre en fin de saison. Cela s’explique probablement par l’arrivée de James Key (en provenance de Force India) au poste de directeur technique en lieu et place du fidèle Willy Rampf qui a fait valoir ses droits à une retraite bien méritée, peu avant le Grand Prix de Malaisie.

L’équipe Sauber a bouclé cette saison avec l’aide de quelques rares sponsors, mais cette période de vaches maigres est peut-être arrivée à son terme. En engageant le Mexicain Sergio Perez pour la saison 2011, Peter Sauber a en effet réussi à attirer à lui le géant mexicain des télécommunications Telmex.

Quant au Japonais Kamui Kobayashi, il a été confirmé pour la saison prochaine et on ne peut pas dire que ce n’est pas mérité au vu de ce qu’il a fait au cours de sa première saison complète de F1.

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right
expand_less