Formule 1

Barrichello se sent comme un jeune homme

Rubens a encore la motivation

Recherche

Par D. Thys

28 février 2010 - 16:43
Barrichello se sent comme un jeune (...)

Rubens Barrichello devrait dépasser les 300 participations en Grand Prix cette année, ce qui fait de lui le pilote le plus expérimenté de toute l’histoire de la F1. Et pourtant, le Brésilien ne se sent pas du tout usé par le temps qui passe...

Cette énorme expérience, il va la mettre au service de Williams. "La chose que je peux vendre facilement à l’équipe, c’est mon expérience. Mais le plus important est que je suis toujours motivé. J’ai accumulé de l’expérience, car j’avais la motivation. Je me sens comme si j’avais 18 ans ; je n’ai aucunement l’intention d’arrêter et je suis encore très compétitif. Je crois être au sommet de mon art et je suis donc très motivé pour cette saison," déclare Barrichello.

Rubens avait un moteur Mercedes l’année dernière chez Brawn et maintenant il dispose d’un Cosworth chez Williams. Quelle est la différence selon lui ?

"Cosworth a très bien travaillé. Vous avez probablement constaté que nous avons beaucoup tourné cet hiver. Je dois les féliciter pour ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Ils ont résolu l’un des problèmes que nous avions eus lors de la première séance à Valencia et après ça, nous étions très contents de sa puissance à Jerez," précise Barrichello, tout en évitant de répondre à la question.

Quant à savoir qui mène la hiérarchie actuelle, Rubens est bien en peine de le deviner. "Comme je l’ai déjà dit, il est très facile de devenir le héros des essais privés d’hiver cette année. Si j’avais fait retirer l’essence de ma voiture, j’aurais signé le meilleur temps lors de chaque séance. Mais en faisant ça, est-ce que j’aurais appris ce que je sais maintenant de la voiture ? Je ne le pense pas."

"Il est extrêmement difficile de savoir où sont les gens dans la hiérarchie. Parfois vous être surpris par un chrono, agréablement ou désagréablement. Vous voyez quelqu’un faire un excellent chrono et puis tout d’un coup il tourne très lentement. C’est donc très difficile à juger et ce qui fascine dans les essais privés d’hiver," poursuit Rubens.

Cette année, les monoplaces de F1 prendront le départ des Grands Prix avec des réservoirs remplis à raz bord alors que les qualifications se disputeront "a vide". Que pense Rubens de ça ?

"J’aime le contraste. J’aime qu’il y ait une telle différence. ’J’aime une piste à moitié sèche ou à moitié mouillée, car vous devez vous adapter. Je suis très bon à ce petit jeu et c’est donc quelque chose qui devrait me plaire," ajoute Rubens Barrichello.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less