Formule 1

Barrichello : Frank Williams m’a prévenu en personne

Le Brésilien est amer

Recherche

Par Olivier Ferret

29 janvier 2012 - 14:30
Barrichello : Frank Williams m'a (...)

Cela fait quelques jours maintenant que Rubens Barrichello a digéré la mauvaise nouvelle. Son contrat chez Williams n’a pas été prolongé et pour la première fois depuis 1993 il ne prendra pas le départ de la saison de Formule 1. Le Brésilien refuse de tirer un trait sur sa carrière pour le moment mais il avoue sa grande déception.

"Frank Williams m’a personnellement prévenu par téléphone," confie Barrichello au journal O. Estado Sao Paulo et son ami journaliste Livio Oricchio. "Il a commencé par me dire qu’il n’avais pas une bonne nouvelle et m’a expliqué pourquoi ils ont décidé de signer un autre pilote. En tant que professionnel, il ne m’a pas dit qui c’était. Mais peu après, la même journée, ils ont annoncé l’arrivée de Bruno (Senna). Ah, sinon, Adam Parr ne m’a toujours pas appelé..."

Barrichello était prêt à beaucoup de sacrifices pour poursuivre en F1, même à jouer sur son salaire et à contacter des sponsors. Cela n’a pas suffi. "J’avais le soutien de BMC (Brazil Machinery) ce qui me donnait de grands espoirs de rester. J’étais aussi prêt à réviser mon contrat pour lier mon salaire aux résultats."

"Il est de renommée publique que Williams a des difficultés pour son budget et a perdu quelques uns de ses sponsors principaux," poursuit Barrichello. "Ils ont été forcés de choisir un contrat qui pourrait couvrir leurs besoins financiers. C’est compréhensible. La décision a été purement financière, sans aucun doute et sans dénigrer qui que ce soit."

"Maintenant voyons comment l’équipe va développer la voiture avec ces difficultés. Bruno Senna et Pastor Maldonado devront travailler dur pour les aider, le problème c’est qu’ils ne sont pas expérimentés. Ce sera un défi pour tout le monde," prédit le Brésilien.

Barrichello a également révélé que Senna l’avait appelé le jour de l’annonce. "Il a vraiment un bon fond mais il ne semblait pas très à l’aise. Je lui ai demandé d’arrêter, nous sommes amis. Je lui ai dit que mon souci ce n’était pas avec lui mais avec Williams. La bonne nouvelle c’est que cette bataille entre nous garantissait un Brésilien sur la grille."

"Nous resterons amis, cela ne changera rien. Je vais maintenant soutenir Bruno. Du bon côté, ils auront certainement une meilleure voiture que moi l’an dernier. S’ils ont du budget, Williams peut grandir. Cela dépendra beaucoup du travail de pilote, qui donnera la direction du développement. Les ingénieurs m’ont dit qu’il y avait beaucoup de progrès d’après le modèle de test," conclut-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less