Formule 1

Bakou veut disposer d’un circuit permanent

Pour faciliter la logistique

Recherche

Par A. Combralier

2 décembre 2016 - 14:22
Bakou veut disposer d'un circuit (...)

Selon le contrat signé avec Bernie Ecclestone, le Grand Prix d’Azerbaïdjan (ainsi qu’ont souhaité le renommer ses organisateurs, au lieu de Grand Prix d’Europe) est assuré d’être au calendrier jusqu’en 2026. Mais la piste de Bakou n’est qu’un tracé provisoire, puisqu’elle est située dans la vieille ville de la capitale. Le souhait des organisateurs, afin de faciliter la logistique d’année en année, est ainsi de disposer d’un circuit permanent.

La tâche ne sera pas facile pour Arif Rahimov, le PDG du circuit. « Oui, je dois tout construire et tout démonter chaque année puisque c’est un circuit urbain. Il y a seulement trois ou quatre circuits comme cela dans le calendrier et même ces circuits ont des parties permanentes. Nous devons stocker ces structures dans des entrepôts, c’est un défi ».

C’est ainsi qu’une aide extérieure ne serait pas de refus… « Nous avons 200 personnes, y compris les commissaires, pour mettre doucement et proprement en place l’événement, mais cela changera si nous réussissons à entraîner nos propres commissaires. Donc ce nombre pourrait se réduire les prochaines années et nous serons capables de gérer l’installation du circuit par nous-mêmes » a assuré Rahimov.

« Nous adorerions avoir un circuit permanent mais pour le moment, ce n’est pas le cas. Peut-être que la F1 pourra supporter notre dossier, peut-être que le gouvernement aura des plans pour quelque chose que nous pourrions expérimenter. Nous devons attendre et voir comment les choses se présentent. A l’heure actuelle, la F1, c’est franchir un grand palier, et nous voulons nous assurer que nous progressons aussi bien que possible chaque année. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less