Formule 1

Bahreïn et son GP, un long hiver en perspective

On refait le match ?

Recherche

Par Olivier Ferret

7 décembre 2011 - 15:50
Bahreïn et son GP, un long hiver en (...)

La confirmation du Grand Prix de Bahreïn au calendrier 2012 de la Formule 1 était attendue, mais que la FIA l’inscrive à ce même calendrier sans aucune réserve particulière laisse planer beaucoup de questionnements.

La situation dans le petit royaume du Golfe est toujours très tendue. A peine quelques heures après l’annonce de la FIA, le gouvernement a reconnu le décès d’une femme le mois dernier suite à des violences pratiquées par les forces de sécurité.

Dans ces conditions, comment imaginer retourner aussi tôt dans un pays qui n’en a toujours pas fini avec ses problèmes ? On peut s’attendre à un remake parfait du début de la saison 2011 : Bernie Ecclestone n’a aucun problème avec Bahreïn, les patrons d’équipe ne se mouillent pas et les pilotes ne veulent pas y aller... si on veut caricaturer. Sauf que là nous sommes en décembre et il reste encore cinq mois et demi avant la course. Largement de quoi spéculer encore une fois sur la tenue ou non du Grand Prix en 2012.

Enfin, comme l’écrit le journaliste Joe Saward, la FIA semble se mettre en porte à faux vis-à-vis de ses propres statuts. La Fédération "ne doit pas encourager les manifestations raciales, politiques ou religieuses dans ses activités". Confirmer ce Grand Prix est comme un vote de confiance pour Bahreïn et son gouvernement, une confiance loin de pouvoir lui être accordée, aujourd’hui, sans réserve...

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less