Formule 1

Avec plus de fonds, le rythme de développement de Racing Point sera décuplé

Des évolutions dès que possible, sans attendre des mois

Recherche

Par Valentin Vilnius

6 janvier 2019 - 11:11
Avec plus de fonds, le rythme de (...)

Lawrence Stroll a espéré apporter une certaine « stabilité financière » à sa nouvelle équipe Racing Point Force India. Or il serait plus convenable de parler d’expansion : après des années de sous-investissement, la structure Racing Point Force India devrait de nouveau croître. La construction de nouveaux bâtiments, d’une nouvelle usine, est à l’étude.

« Nous nous laissons deux bonnes années pour bien régler ce dossier » confirme Andy Stevenson, le directeur sportif. « Nous ne voulons pas nous précipiter, mais nous ne pouvons pas trop tarder non plus. Nous avons besoin d’infrastructures pour pouvoir être compétitifs. »

Par le passé, Force India avait dû souvent revoir à la baisse ses plans et agir dans l’urgence, sous la menace d’une faillite financière. Ces prochaines années, ce souvenir angoissant sera loin…

« Cela signifie que nous pouvons élaborer des plans avec confiance, plutôt que penser que si nos revenus ne croissent pas, ce sera compromettant pour nous » souffle Andy Green, le directeur technique.

« Éliminer tout cela, ça signifie beaucoup, et ensuite, au lieu de programmer seulement deux ou trois évolutions dans la saison, nous pourrons ajouter des pièces sur la voiture pour la faire aller plus vite, ce qui stratégiquement, est un grand changement pour nous. Auparavant, on accumulait beaucoup de pièces et on attendait avant de mettre une grosse évolution d’un coup sur la voiture… puis on patientait deux mois avant la prochaine. Désormais, nous pouvons ajouter une pièce immédiatement sur la voiture. »

« La voiture avait tant traîné en soufflerie l’an dernier, plusieurs mois en fait. Maintenant, nous allons essayer de réduire ce délai et de faire rouler la voiture la plus rapide sur la piste tout le temps, dès que nous le pouvons. »

« Le prochain défi, c’est de savoir comment, rapidement, commencer à réduire l’écart entre nous et les écuries de pointe. L’écart est trop grand. Nous pouvons faire beaucoup de choses, et maintenant, sans l’étau financier, il ne s’agit que d’une question d’intelligence pour nous. »

« C’est incroyablement frustrant, quand vous savez qu’il y a des projets qui vous feront aller plus vite sur la piste… que vous ne pourrez implémenter sur la voiture, pour des raisons diverses. Régler en grande partie ce problème, c’est immensément positif. Nous pourrons aussi commencer à faire quelques expérimentations. »

Le rachat de Force India tombe à pic : cette année, la course au développement va s’accélérer avec l’arrivée d’un nouveau règlement, qui concerne surtout les ailerons…

« Oui, ç’aurait été un cauchemar absolu » sans ces nouveaux fonds, reconnaît Andy Green, le directeur technique.

« Développer de nouveaux ailerons, cela coûte très cher. En raison du nouveau règlement, nous allons faire évoluer la voiture plus souvent en début de saison. C’est une dépense très importante, et ces ailerons sont plus grands. Ils vont être plus souvent endommagés, et nous en perdrons beaucoup plus, donc nous aurons besoin de plus d’ailerons… ç’aurait été un casse-tête pour la vieille Force India. C’est toujours un casse-tête aujourd’hui, mais moins important. »

Racing Point F1

expand_less