Formule 1

Auteur de sa 80e pole, Hamilton salue la supériorité stratégique de Mercedes

Un contraste certain avec Ferrari…

Recherche

Par A. Combralier

6 octobre 2018 - 12:45
Auteur de sa 80e pole, Hamilton (...)

Lewis Hamilton n’a pas tremblé : il était le favori des qualifications et a en effet réussi à signer le meilleur temps en Q3. Le Britannique confirme sa suprématie historique dans cet exercice : il en est désormais à 80 poles positions (en 223 GP, soit 35,43 % de poles).

« C’est une année incroyable mais ce nombre… jamais je n’aurais pensé arriver à un nombre comme cela » concédait, ému, le pilote Mercedes en conférence de presse.

« Cela me fait juste réaliser à quel point mes années ont été formidables – et je pense aussi à mes années chez McLaren, même si nous n’avions pas toujours une voiture capable de gagner le titre, car ces années ont été incroyables. Je suis juste fier de tout le monde, si reconnaissant pour ce travail acharné qui me permet d’exploiter mes propres capacités. Aujourd’hui, l’équipe a fait un travail si formidable en termes de timing. Ils n’ont commis aucune erreur, même s’il y a toujours beaucoup de pression en qualifications. Tout le monde est resté cool, calme, et a fait ensemble un vrai travail d’équipe, donc c’est incroyable d’être avec cette écurie. Ce n’est pas la fin, 80, ce n’est pas la fin, mais c’est un tournant dont je suis très fier. »

Le calme et la lucidité de Mercedes contrastent avec la précipitation de Ferrari sur le muret des stands…

« C’était très difficile de savoir si la piste allait être sèche ou mouillée » raconte Lewis Hamilton. « Nous n’avions pas fait d’essais libres sous la pluie et il semblait que la Q3 serait mouillée donc le sentiment n’était pas formidable, car vous savez que les erreurs surviennent dans ce genre de conditions délicates. Mais nous sommes tous dans le même bateau. Nous sommes restés dans le garage, nous avons attendu qu’une première voiture sorte. Les Ferrari sont sorties en inters et honnêtement je ne pensais que c’était la bonne décision. Nous avons pris la bonne décision en tant qu’équipe et oui, il n’y a pas eu de suspense véritablement parce que nous n’avons pu faire un deuxième tour. En arrivant sur le premier virage quand vous voyez une goutte sur votre visière, puis deux, puis dix… le temps d’arriver au premier virage, vous ne savez pas si la piste sera sèche ou non, donc j’y suis allé prudemment, et j’ai été chanceux parce que d’autres sont partis au large. »

De son côté, Valtteri Bottas a rempli son rôle en signant le deuxième chrono en Q3. Lui aussi rend hommage à la qualité du travail accompli par son équipe.

« La voiture était si rapide ce week-end et aujourd’hui, sur les deux pneus, supertendres, tendres, c’était un plaisir que de conduire en qualifications. J’ai honnêtement beaucoup souffert en essais libres, la voiture n’était pas stable du tout. Je souffrais pour trouver de la confiance mais petit à petit, en qualifications, c’était de mieux en mieux et en Q2 je me suis senti assez bien et bien sûr, en Q3, il m’a manqué peu de choses dans les deuxième et troisième secteur. »

« J’ai pris du plaisir, mais je veux aussi remercier tout le monde dans notre équipe. Dans ce genre de session, tout le monde devrait être vraiment fier du travail accompli, au niveau de notre travail d’équipe, chaque décision était la bonne et tout le monde est resté calme. Cela pourrait sembler étrange vu de l’extérieur mais c’était une session mouvementée mais nous sommes juste restés concentrés sur notre plan, et nous avons fait les bons choix. »

« Je sais que j’aurais pu faire un meilleur travail sur quelques virages, mais c’est ainsi, nous verrons demain. »

expand_less