Formule 1

Aucun point pour Hulkenberg et Sainz en Russie

Stratégie manquée

Recherche

Par Olivier Ferret

30 septembre 2018 - 17:14
Aucun point pour Hulkenberg et (...)

Renault a manqué son objectif au Grand Prix de Russie, Nico Hülkenberg se classant douzième tandis que Carlos Sainz a mené sa monoplace meurtrie au dix-septième rang sur l’Autodrome de Sotchi.

Grâce à leur stratégie alternative par rapport aux concurrents qui les précédaient au départ, les deux pilotes ont réalisé de bons progrès en début de course sur les pneus Tendres. Handicapé par un fond plat et un ponton droit endommagé, Carlos a néanmoins perdu du terrain au fil des passages. De son côté, Nico s’est hissé jusqu’à la septième position avant de terminer à deux places des points. L’équipe reste quatrième au Championnat Constructeurs.

Parti douzième avec des Pirelli Tendres (jaune) neufs, Nico est rentré aux stands au trente-cinquième tour pour chausser un train d’Ultratendres (violet) neufs.

« Malheureusement, nous n’avons pas réussi à tirer pleinement profit de notre stratégie. Nous avons connu une course propre, sans incident, et c’était positif d’être aussi longtemps en septième place même si nous n’avons pas pu la récupérer après notre arrêt. Nous avons tout tenté et nous avons plutôt bien exécuté cette stratégie alternative, mais cela n’a pas payé en fin de compte. »

Onzième sur la grille, Carlos s’est aussi élancé avec des Tendres neufs qu’il a troqués pour un nouveau jeu d’Ultratendres au trente-deuxième tour.

« Je suis partagé sur le départ. J’ai pris un bon envol avec les pneus Tendres et j’ai dépassé quelques monoplaces en Hypertendres. J’ai toutefois été touché par une Williams au deuxième virage. Même si je n’ai pas ressenti grand-chose sur le moment, le fond plat et le côté de ma voiture étaient détruits. Cela m’a vraiment compliqué la tâche. Je suis resté en piste pour essayer d’aider l’équipe dans sa stratégie et de retenir nos adversaires le plus longtemps possible, mais les points étaient hors d’atteinte aujourd’hui. J’ai pu voir à quel point les dégâts étaient sérieux quand j’ai quitté le volant après la course. Cela expliquait clairement pourquoi elle était presque impossible à piloter. Il est désormais temps de préparer le Japon ! »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less