Formule 1

Au pied du mur, Verstappen prétend ne pas se soucier du record du plus jeune poleman

Record en passe lui échapper

Recherche

Par Valentin Vilnius

15 novembre 2018 - 17:07

A Mexico, Max Verstappen avait une occasion en or de devenir le plus jeune poleman de l’histoire de la F1. Or, il fut battu de 26 millièmes en Q3 par son coéquipier, Daniel Ricciardo…

Il ne reste plus qu’une opportunité à Max Verstappen pour battre ce record du monde, à Abu Dhabi, lors du dernier Grand Prix. Ensuite, il sera trop tard pour le Néerlandais, qui a fêté ses 21 ans en septembre. Car à Monza, en 2008, le jeune poleman Sebastian Vettel était âgé de seulement 21 ans et 72 jours…

En public néanmoins, Max Verstappen assure n’être pas plus intéressé que cela par la perspective d’entrer dans le livre des records. Il abordera ainsi sans pression particulière le Grand Prix d’Abu Dhabi.

« De mon côté, je ne courais pas vraiment après ce record du plus jeune poleman. Je ne pense pas que Lewis se soucie d’être le plus jeune poleman de l’histoire, après avoir remporté cinq titres. Ce n’est pas quelque chose de si important. On se bat juste pour la pole, c’est l’objectif. »

« Je n’ai jamais eu une opportunité géniale de battre ce record, alors que dans d’autres sessions, mon ressenti était génial, mais j’étais seulement 3e ou 5e parfois. »

Max Verstappen assure ne pas être affecté outre-mesure… Pourtant, après les qualifications à Mexico, il avait paru très en colère. A cause de Daniel Ricciardo ? Non, poursuit le Néerlandais, à cause de Renault !

« J’étais surtout en colère à cause des problèmes que j’avais eus durant les qualifications avec mon moteur. Ce week-end, j’étais clairement le plus rapide, mais pendant juste 75 secondes je ne l’ai pas été. Donc oui, j’étais littéralement dégoûté. Ensuite bien sûr, toutes les petites choses s’accumulent pour vous rendre encore plus en colère. J’aurais pu… je préfère ne pas le dire. J’aurais pu blesser quelqu’un si cette personne m’avait dit quelque chose de mal après les qualifications, tellement j’étais en colère. »

Au vu de sa compétitivité à Interlagos, Max Verstappen semble avoir tout de même une chance de bien figurer en qualifications, ou au moins en course.

« Oui, on pourrait le dire après avoir vu le Grand Prix du Brésil » confirme le pilote Red Bull. « Mais c’est difficile de juger. Nous allons faire de notre mieux pour essayer de régler la voiture aussi bien que possible. Ensuite, on disputera la course sur ses bases. »

Max Verstappen aura peut-être déjà la tête à 2019 à Abu Dhabi : l’an prochain, qui sera son plus grand rival pour le titre mondial ? Est-ce vraiment son objectif ?

« Cela dépend… Celui qui aura la meilleure voiture, sera l’homme à battre. Il faut attendre pour être fixé. Ces cinq dernières années, Mercedes a gagné donc ils sont les favoris. J’espère que nous pourrons nous mêler à la lutte. »

expand_less