Formule 1

Aston Martin et Cosworth étaient proches d’entrer en F1, mais…

… Le MGU-H les a refroidis

Recherche

Par Valentin Vilnius

6 octobre 2018 - 17:43
Aston Martin et Cosworth étaient (...)

Le MGU-H est l’élément le plus avancé technologiquement mais aussi le plus complexe à maîtriser pour les motoristes aujourd’hui. Sa suppression à compter de 2021 a donc été envisagée, afin d’attirer plus de motoristes potentiels en F1. Pour autant, dans leurs récentes discussions, la FIA, Liberty Media et les motoristes sont tombés d’accord pour finalement conserver le MGU-H dans les prochains Accords Concorde. Du même coup, l’attractivité de la F1 est réduite pour tout entrant potentiel.

Cette décision a considérablement refroidi les velléités d’Aston Martin. La marque a finalement écarté la possibilité de devenir une écurie ou un motoriste dans les prochaines années. Or, un plan avait bel et bien été établi en partenariat avec Cosworth pour entrer en F1, comme l’a révélé Bruce Wood, le directeur général du motoriste britannique.

Cosworth est le motoriste ayant gagné le plus de courses en F1, après Ferrari, et s’est retiré de la discipline en 2013. La course au développement de l’ère V6 ne rentrait pas dans les possibilités budgétaires de la firme.

« Il y a très peu de gens qui ont une expérience directe en F1 – or, c’est notre cas. Bien sûr, Ferrari, Renault, Mercedes, Honda, ont connu, à des degrés divers, des succès en F1. Et ils ont investi énormément d’argent dans la technologie du MGU-H. » commente Bruce Wood.

« Ce n’est pas juste la technologie de ce composant en soi qui coûte cher, mais aussi la stratégie de déploiement, car vous réalisez, juste après avoir fini de designer le MGU-H, que vous avez besoin de 100 autres personnes pour déterminer une stratégie afin de l’exploiter au mieux. »

« Selon nous, c’est une technologie formidable, mais c’est un obstacle, parce que cela coûte trop cher à développer. Et ses applications en dehors de la course auto sont très limitées. Donc même si le MGU-H n’est pas une mauvaise technologie – c’est une technologie vraiment intéressante - c’est un obstacle. Nous poussons certainement pour sa suppression en F1, afin de faciliter l’arrivée d’un nouvel entrant. Pas parce que c’est impossible à faire aujourd’hui, mais parce que c’est tout simplement trop pesant. »

Si l’alliance avec Aston Martin est aujourd’hui obsolète, Cosworth pourrait-il tout de même revenir en tant que fournisseur moteur – sans avoir d’écurie propre ? Bruce Wood écarte également cette possibilité.

« Nous n’imaginons pas qu’il y aura un moteur badgé Cosworth en F1 qui sera vendu aux écuries, nous ne pourrons pas avoir un bon retour sur investissements de cette manière. »

« Quand Aston Martin a évoqué la possibilité d’entrer en F1, il y avait une chance raisonnable pour que Cosworth construise un moteur pour Aston Martin. Cela aurait eu beaucoup de sens – et que le nom de Cosworth fût mentionné ou non, peu importe. Qui sait… Mais il y aurait pu avoir un projet Aston Martin Formula One. »

« Selon nous, supprimer le MGU-H aurait facilité l’entrée d’une entreprise comme Aston… ils auraient senti que la F1 était plus abordable. »

« Ils ne vont pas dépenser 500 millions en F1 – pourquoi dépenseraient-ils 100 millions ? Il y a beaucoup plus d’entreprises qui peuvent dépenser 50 ou 100 millions que 500 millions. C’était notre logique… La FIA disait qu’elle voulait plus de constructeurs automobiles en F1 – ce que nous comprenons, car la F1 devient un cercle trop fermé. Mais pour ce faire, la FIA doit rendre la F1 plus abordable. »

Bruce Wood raconte comment les manufacturiers existants ont convaincu la FIA de ne pas révolutionner le règlement existant.

« Je suis allé à l’une de ces réunions et Maurizio Arrivabene s’est levé et a dit très clairement ‘En gros, chère FIA, nous avons dépensé 1 milliard de dollars dans ce règlement et vous ne pouvez juste pas le déchirer pour en écrire un plus simple, simplement parce que le monde ne fonctionne pas ainsi.’ C’était comme dire ‘Nous avons payé 1 milliard notre ticket d’entrée et maintenant, juste parce que vous n’aimez pas le spectacle, vous n’avez pas le droit de vendre des tickets avec 10 % de réduction’. C’est un problème très important. Mais notre logique est de dire que si le prix est ramené d’un milliard à 100 millions de dollars, alors, beaucoup plus de gens pourront s’offrir ce ticket d’entrée. »

Un autre aspect a enfin refroidi Cosworth : les immenses difficultés de Honda à dompter le règlement hybride et surtout le MGU-H…

« Toute la situation de Honda fut horrible. Si j’étais un constructeur automobile, je regarderais tout cela et je me dirais ‘Eh bien ! S’il y avait bien une entreprise capable d’y arriver, c’était eux, mais ils ont souffert pendant trois ans, et ils ont été impitoyablement crucifiés pour cela’. Si vous étiez un constructeur auto, est-ce que vous vous diriez ‘Très bien, allons-y’ ? Personnellement, je pense qu’il faudra attendre longtemps avant de voir un autre constructeur entrer en F1. »

expand_less