Formule 1

Arrivabene : Ferrari comme une horloge suisse

Tout s’est bien passé, mais il ne faut pas trop s’emballer

Recherche

Par

30 mars 2015 - 16:01
Arrivabene : Ferrari comme une (...)

Maurizio Arrivabene, le responsable de Ferrari, s’est dit impressionné mais pas surpris par le résultat à l’arrivée et la manière dont son équipe a géré les opérations depuis le muret des stands. Il garde néanmoins la tête froide car ce n’est qu’une victoire en début de saison.

« Durant les qualifications, je n’étais qu’à moitié content, déclare Arrivabene, faisant référence à un Kimi Raïkkönen éliminé en Q2. Mais Seb était bien là. Pendant le briefing le matin de la course, j’ai pu voir la stratégie se dessiner au fil des discussions avec les ingénieurs. Tout est devenu clair brusquement, et je me suis dit ‘Haha, nous allons pouvoir faire des choses intéressantes’. »

«  Je dois dire que les gars de l’équipe font preuve d’une discipline extraordinaire et que Seb a abattu un travail incroyable. Pendant la course, je repensais au briefing, je voyais les gars, les pilotes, les ingénieurs, et tous tournaient comme une horloge suisse. Mais dans notre cas c’était plutôt une montre italienne parfaite ! »

« Nous devons rester réalistes. En début de saison, j’ai annoncé deux victoires et là, nous avons fait la moitié. Mais un succès trop tôt dans la saison peut se révéler bon comme mauvais. Nous gardons donc les pieds sur terre. Je pense que Mercedes est extrêmement forte. Comme nous l’avons dit à maintes reprises, nous allons simplement suivre notre programme. »

« On m’a demandé pourquoi je n’affichais pas mes émotions mais je vous l’ai en fait dit : je pensais au briefing du matin et je regardais les données sur les écrans. J’étais quand même un peu ému, entre autres pour Seb quand il a hurlé de joie à la radio, mais surtout pour les gars à Maranello parce que ces derniers mois, ils ont réalisé un travail de titan. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less