Après Sauber et Alfa Romeo, Haas et Maserati ?

La rumeur enfle malgré les propos de Marchionne

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 décembre 2017 - 13:13
Après Sauber et Alfa Romeo, Haas et (...)

La rumeur a rapidement pris de l’ampleur aujourd’hui en Italie, Ferrari souhaiterait signer un accord avec Haas du même genre que celui passé entre Sauber et Alfa Romeo. Cet accord serait uniquement commercial, le moteur restant appelé Ferrari et le partenariat technique entre le constructeur et l’équipe américaine continuant à être majoritairement technique.

Cela irait toutefois à l’encontre des propos récents de Sergio Marchionne, qui faisait la distinction entre l’accord très technique qui est passé entre Ferrari et Haas, et celui beaucoup plus commercial entre Sauber et Alfa Romeo, estimant qu’un rapprochement commercial entre le groupe Fiat et Haas n’était pas à l’ordre du jour.

Néanmoins, l’Italien souhaiterait donner une plus grande importance à Ferrari dans les décisions et en verrouillant un partenariat commercial avec Haas, il aurait ainsi un poids supplémentaire dans la prise de décisions pour la Formule 1.

L’accord poserait toutefois plusieurs problèmes. Le premier pour Marchionne serait de faire accepter à Gene Haas un accord qui ne serait pas forcément nécessaire, Haas arrivant largement à vivre sur l’argent du groupe, dont l’activité principale est la fabrication de machine-outils.

Si Marchionne venait à proposer un tel accord, il souhaiterait certainement utiliser Haas de la même manière qu’il utilise Sauber pour placer l’un de ses jeunes pilotes, ce qui a été refusé par Haas en vue de 2018. C’est donc un deuxième problème qui se poserait.

Si cet accord se produisait, il semble aujourd’hui que c’est la marque Maserati qui serait choisie pour orner les monoplaces de Haas. Tout comme Alfa Romeo, Fiat envisagerait de se séparer de Maserati si la marque n’arrive pas à rapporter plus d’argent.

Et pour diversifier la gamme de la marque au trident afin de relancer les ventes, c’est sous l’impulsion de Sergio Marchionne qu’a été créé le Levante, premier SUV de la marque.

Un accord n’est pas encore à l’ordre du jour mais Sergio Marchionne verrait d’un très bon oeil la promotion de la marque au travers de la Formule 1, où Maserati s’est illustrée dans les années 50 et 60. Qu’elle soit vendue ou conservée par le groupe Fiat, cela lui serait toujours plus bénéfique.

Info Formule 1

Photos

Vidéos