Formule 1

Après Horner, Tost enterre la piste Ticktum pour 2019

Toro Rosso pourrait aussi conserver Brendon Hartley l’an prochain

Recherche

Par A. Combralier

30 septembre 2018 - 11:18
Après Horner, Tost enterre la piste (...)

Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Dan Ticktum… Après Christian Horner vendredi, c’est au tour de Franz Tost, le directeur de Toro Rosso, de renvoyer le Britannique à ses chères études.

Les récentes performances du jeune homme de 19 ans, qui a perdu la tête de la F3 Européenne, et surtout sa sortie amère contre le niveau « mystérieux » de Mick Schumacher, n’ont guère plu à l’état-major de la structure Red Bull. En plus de critiquer son comportement, Christian Horner avait estimé que Dan Ticktum n’était en aucun pas prêt à faire le grand bond en F1 dès 2019.

Franz Tost a confirmé aujourd’hui les propos de Christian Horner : pour le directeur de Toro Rosso, Dan Ticktum n’est pas une piste sérieuse pour l’an prochain.

« C’est un pilote talentueux, mais il me semble qu’il n’est pas encore prêt pour aller en F1. Il a besoin d’une autre année ou deux en Super Formula ou Formule 2. La F1 est aujourd’hui très complexe, très compétitive, et passer directement de la F3 au règlement actuel de la F1, est quelque chose de très difficile. »

Dan Ticktum a un autre point faible : il n’a toujours pas les 40 points de superlicence pour piloter en F1. Mais alors que Franz Tost s’en plaignait vertement il y a quelques semaines, le ton a aujourd’hui changé…

« J’aime les règles de la superlicence. Cela signifie que les pilotes arrivant en F1 ont nécessairement les compétences et l’expérience requises… »

Qui occupera donc le deuxième volant Toro Rosso aux côtés de Daniil Kvyat l’an prochain ? Pascal Wehrlein ? Mick Schumacher ? Ou bien Brendon Hartley pourrait-il finalement sauver sa peau ?

« Il a le reste de la saison pour faire ses preuves » commente de son côté Helmut Marko au sujet du Néo-Zélandais. « Comme je l’ai déjà dit, il doit battre Pierre Gasly et il le sait ! Mais le laisser dans la voiture pour 2019 ne serait pas la pire solution. »

Esteban Ocon est aussi théoriquement disponible, mais Helmut Marko a déjà précisé que Toro Rosso ne voudrait pas engager un pilote du giron Mercedes – à moins que Mercedes ne le libère de « tout contrat »

Si la piste Williams se referme, le Français pourrait ainsi trouver refuge chez Mercedes ou Racing Point Force India, en tant que troisième pilote.

« Voyons quelle est la solution » a lancé Ocon à Sotchi, quand il lui a été rapporté que Toto Wolff et Otmar Szafnauer envisageaient de plus en en plus cette solution pour lui.

« Bien sûr, 3e pilote, c’est 3e pilote, mais si je ne pilote pas en tant que titulaire l’an prochain, plus je peux rouler tout de même en essais, et plus ça m’aidera. Voyons. Mais pour le moment, je recherche toujours une écurie (Williams, ndlr) pour courir l’an prochain. »

expand_less