Formule 1

Alonso relativise sa contre-performance

Douze points, ce n’est pas catastrophique...

Recherche

Par D. Thys

28 mars 2011 - 19:25
Alonso relativise sa contre-performance

Fernando Alonso n’a pas débuté cette saison 2011 comme il le souhaitait, mais il n’a pas l’intention de tirer le signal d’alarme pour si peu. Il estime en effet que sa quatrième place n’est pas catastrophique et surtout qu’il était en mesure de faire mieux sans un premier tour assez confus pour lui.

"Ce n’est pas le début de saison que nous espérions, mais il n’y a aucune raison de se faire du mauvais sang," affirme Fernando Alonso. "Je l’ai déjà dit hier soir, 12 points, ce n’est pas si loin de ce que le champion du monde et les deux pilotes qui me suivaient au championnat ont marqué en moyenne l’année dernière. Ce grand Prix d’Australie ne peut donc pas être considéré comme désastreux. En qualification nous étions évidemment très loin de la Red Bull de Vettel et de la McLaren de Hamilton, mais la situation s’est améliorée en course, peut-être pas par rapport à Vettel, mais par rapport aux autres, oui. Mon départ a été très mauvais. Si je ne m’étais pas retrouvé à la 9e place au début du premier tour, j’aurais pu me battre pour l’une des deux petites marches du podium."

"Je ne suis pas de ceux qui pensent que la température ambiante ici ou là peut changer de manière radicale les performances des voitures. Je ne suis donc pas d’accord avec ceux qui disent que parce qu’il faisait plus chaud dimanche par rapport à samedi, cela a joué en notre faveur. Le vendredi, la température était similaire à celle de samedi et notre voiture s’est très bien comportée. Le lendemain, cela ne s’est pas trop bien passé, et ce, dès le matin. Il faut que nous en comprenions la raison en analysant très méticuleusement nos données," poursuit le champion espagnol.

Alonso est-il surpris par la hiérarchie qui s’est dessinée à Melbourne ? "Non, pour moi il n’y a pas eu de grosses surprises ce week-end et la raison principale est peut-être que je suis arrivé à Melbourne sans idée préconçue sur la future grille de départ. Après les essais privés, surtout ceux de cette année, il était difficile de se faire une idée précise des forces en présence. La seule bonne surprise a été la bonne tenue des pneus Pirelli. Sur le circuit de L’Albert Park, ils ont souffert d’une dégradation moins forte qu’en essais privés. Nous verrons comment cela se passera en Malaisie sur le circuit de Sepang qui est très différent de celui de Melbourne," ajoute-t-il.

Fernando Alonso va maintenant prendre un peu de bon temps avant de penser au prochain rendez-vous de la semaine prochaine. "Je suis resté en Australie et je vais y rester jusqu’au début de la semaine prochaine. Après, il sera temps de rejoindre la Malaisie. Il sera très important de bien se préparer pour les deux prochains rendez-vous qui se disputeront en l’espace d’une semaine seulement. Ce sont deux circuits (Sepang et Shanghai) qui sont exigeants sur le plan physique, surtout Sepang à cause des hautes températures," conclut Fernando Alonso.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less