Formule 1

Alonso ne veut pas qu’on lui parle d’erreur

Même avec la presse italienne...

Recherche

Par D. Thys

30 mai 2010 - 09:52
Alonso ne veut pas qu'on lui parle (...)

Hier, dans le communiqué de presse de la Scuderia Ferrari, Fernando Alonso ne s’attardait pas sur son erreur à la fin de la seconde phase des qualifications, celle qui lui a probablement coûté sa place en Q3.

Le champion espagnol s’est au contraire longuement étendu sur le manque de compétitivité de sa F10. "En chine, en Espagne, à Monaco et ici en Turquie, nous n’avons aucun nouveau développement et pendant ce temps, Red Bull, McLaren et Mercedes se sont échappé à l’avant," affirme-t-il dans les colonnes de La Stampa.

Mais la Gazzetta dello Sport a surtout vu son erreur qui lui en rappelle une autre, celle de Monaco qui lui avait coûté sa participation aux qualifications.

Et lorsqu’un journaliste de ce journal lui parle de cette erreur, hier en qualification, Fernando Alonso est plutôt contrarié.

"J’ai bouclé trois tours au maximum et j’ai fait à chaque fois le même chrono et il n’était pas possible de faire mieux. Une erreur ? J’ai freiné tard pour essayer de gagner du temps et mes roues arrière se sont bloquées. Si c’est ça que vous appelez une erreur..."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less