Formule 1

Alonso ne s’attendait pas à un début d’année aussi intense

Il se concentre sur le Rolex 24 dont il partira sixième

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 janvier 2019 - 08:58
Alonso ne s'attendait pas à un début (...)

Le prototype numéro 10 de Wayne Taylor Racing, la Cadillac Konica Minolta numéro 10, s’élancera depuis le sixième rang au départ du Rolex 24, les 24 heures de Daytona. C’est Mazda qui a signé la pole position devant les deux Acura de Penske, la deuxième Mazda, puis deux Cadillac.

La lutte s’annonce déjà féroce entre Mazda et Acura et il se pourrait que le Wayne Taylor Racing joue initialement le rôle d’arbitre dans ce duel. Alonso, qui partagera son volant avec Taylor, Kamui Kobayashi et Renger van der Zande, sait qu’il aura encore beaucoup de travail durant le week-end, mais aussi après.

"Je suis plus occupé que je l’étais l’an dernier au même moment" explique l’Espagnol. "La Formule 1 est très intense quand elle commence, en mars. Mais actuellement, je n’ai pas eu une journée de libre en janvier et en février, nous reprendrons les essais avec Toyota. Avec le programme en IndyCar, je serai très occupé jusqu’en juin."

Il admet non sans humour qu’il n’avait pas anticipé comment un programme réduit, composé d’épreuves disséminées, pourrait être aussi intense : "Je ne m’y attendais pas. Les gens me demandent comment est la vie sans la Formule 1 et si j’ai plus de temps libre, mais je leur réponds toujours que je vais peut-être retourner en Formule 1 pour me reposer un peu."

McLaren

expand_less